Emmanuel Macron : ses « fous rires » ont ridiculisé Christophe Castaner

Si Emmanuel Macron a annoncé que le port du masque ne serait plus obligatoire à l’extérieur à compter de ce jeudi 17 juin, Christophe Castaner a, le même jour, appelé les Français à respecter cette contrainte encore quelque temps. Au lieu de se faire recadrer à ce sujet, le député s’est fait ridiculiser, comme l’a rapporté Le Parisien.

Un micmac au sommet de l’État. Alors que les Français étaient impatients de quitter leur masque, qui fait office de protection depuis plus d’un an, Emmanuel Macron a tranché sur la question. Lors d’un nouveau Conseil de défense sanitaire qui s’est tenu ce mercredi 16 juin, le président de la République a décidé que le port du masque ne serait plus obligatoire en extérieur à compter de ce jeudi 17 juin et que le couvre-feu serait de l’histoire ancienne dès ce dimanche 20 juin. Mis sur la table durant le Conseil des ministres, le sujet a fait sourire, comme l’a rapporté Le Parisien. Et pour cause, peu de temps avant l’annonce officielle du chef de l’État, Christophe Castaner a tenu un discours un brin différent sur France 2.

Interrogé sur une hypothétique levée du port du masque en extérieur, le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale a joué la carte de la prudence en déclarant : “Aujourd’hui, le match que nous menons contre la Covid n’est pas gagné, il n’est pas derrière nous.” À 11h24, les participants au Conseil des ministres, “y compris du côté d’Emmanuel Macron”, n’ont pu s’empêcher d’avoir de “légers fous rires” en découvrant une dépêche de l’AFP titrée : “Retrait des masques en extérieur : encore trop tôt pour Castaner.” Coup dur pour ce dernier, qui s’est senti ridiculisé en constatant que le locataire de l’Élysée venait d’annoncer le contraire devant ses ministres.

En réalité, la décision a été prise “juste avant en Conseil de défense sanitaire”, comme l’a fait savoir Le Parisien. La scène, on ne peut plus cocasse, n’a pas manqué d’amuser l’assistance : “Christophe n’y est pour rien. Mais voir cette dépêche tomber au moment où le président venait de nous dire l’inverse, c’était drôle“, a reconnu un ministre auprès du quotidien. La pilule a sans doute eu plus de mal à passer du côté de Christophe Castaner…

La situation sanitaire “s’améliore”

Si le chef de l’État est allé dans ce sens, c’est parce que la situation sanitaire s’est récemment améliorée : “On a toujours été pragmatiques et toujours dit qu’on prendrait les mesures nécessaires quand la situation s’aggravait. Et inversement, qu’on ferait la même chose si elles s’améliorent. C’est le cas aujourd’hui”, a fait savoir Emmanuel Macron, devant les siens, ce mardi 16 juin.

Dès demain, le port du masque en extérieur ne sera plus obligatoire sauf dans certaines circonstances (regroupements, lieux bondés, files d'attente, marchés…). pic.twitter.com/piXl0tgTkG

Même son de cloche du côté de Jean Castex, qui a reconnu que “la situation s’améliore plus vite qu’on ne l’aurait espéré.” Et de préciser à l’issue du Conseil des ministres : “Compte tenu de ces résultats, il est normal que nous ajustions nos mesures et certains éléments de notre calendrier.” La France est en effet repassée sous la barre des 5.000 personnes contaminées par jour. “Nous sommes sur la bonne voie”, s’est réjoui le Premier ministre, rappelant l’objectif de 35 millions de vaccinés (complets), en France, d’ici fin août.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet