Emmanuel Macron et Nicolas Sarkozy : leur déjeuner à l’Elysée fait grincer des dents…

Le président de la République a déjeuné avec Nicolas Sarkozy, le 9 septembre dernier. Cette rencontre n’a pas manqué d’agacer certains élus Les Républicains car le parti de droite est en débat sur la tenue – ou non – d’une primaire en vue de l’élection présidentielle.

S’agit-il d’une coïncidence ? Dans les colonnes du Point, dimanche 19 septembre, un député LR s’est agacé d’avoir appris que, dix jours plus tôt, Nicolas Sarkozy avait déjeuné avec le président de la République. Cette rencontre a eu lieu « en pleines journées parlementaires du parti à Nîmes (Gard), alors que Valérie Pécresse, Michel Barnier, Éric Ciotti et Philippe Juvin intervenaient à la tribune », précise cet élu en colère.

Comme le notent nos confrères de l’hebdomadaire, le soutien de l’ancien président de la République (2007-2012) est recherché non seulement par ses collègues du parti Les Républicains (LR) mais aussi par ceux du parti présidentiel, La République en Marche (LREM). « Il pèse, il est le dernier président de droite », analyse un responsable de LR. Selon lui, l’ancien locataire de l’Élysée « a une conversation singulière avec les Français » et « ce qu’il dira aura un impact » sur le choix des électeurs en 2022.

Un « programme d’association » avec Emmanuel Macron

Le positionnement de Nicolas Sarkozy, à six mois du scrutin présidentiel, est observé de part et d’autre de la classe politique. Comme l’ont relevé nos confrères de France Inter, le 13 septembre, l’ancien maire de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) a récemment annulé un rendez-vous avec Jean Leonetti, ancien vice-président de LR et « M. Primaire » du parti. Si Nicolas Sarkozy s’est, pour sa part, dit favorable à une primaire entre les différents candidats déclarés de la droite, il a surtout fait savoir qu’il n’y soutiendrait personne, comme l’ont révélé certains de ses interlocuteurs.

Un membre du cercle très proche de Nicolas Sarkozy a été plus loin dans ses confidences à nos confrères de la radio publique : il serait prêt à monter un « programme d’association » avec Emmanuel Macron pour la présidentielle. Cela permettrait à l’ancien président de la République, d’influer sur le choix du futur Premier ministre en cas de réélection du président sortant.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Patrick Aventurier / Pool / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet