Emmanuel Macron comparé à Pétain : cette nouvelle affiche qui fait scandale

Après avoir déjà porté plainte en juillet dernier contre Michel-Ange Flori, Emmanuel Macron est de nouveau la cible d’une affiche. Cette fois-ci, l’afficheur varois l’a représenté au côté du maréchal Pétain.

L’afficheur du Var n’en a pas fini. Ce jeudi 12 août 2021, Michel-Ange Flori a partagé une nouvelle affiche d’Emmanuel Macron, sur son compte Twitter. Cette fois-ci, le président de la République est comparé au maréchal Pétain, qui se tient à côté de lui, vêtu du même costume. Les deux hommes ont été représentés sur fond noir, avec un QR code. “Il n’y a qu’un pass à franchir”, a écrit Michel-Ange Flori sur son affiche. Pour accompagner son tweet, l’auteur a écrit une légende : “Pour avis : des miliciens macronistes portant des bonnets d’âne, soucieux de plaire à leur maître, patrouillent dans les faubourgs cherchant des humoristes non agréés pour les livrer à l’autorité judiciaire. Le pas de trop !

Peu après, le préfet du Var s’est exprimé dans un communiqué, expliquant qu’il “condamne les odieux amalgames auxquels se livre une nouvelle fois” cette affichiste “trop connu localement.” Sur sa lancée, le préfet a précisé que ces amalgames sont “une insulte à l’histoire et à la mémoire des victimes de cette période tragique, à un moment où nous devrions tous nous rassembler pour conjuguer nos efforts afin d’endiguer la quatrième vague épidémique, protéger la santé de nos concitoyens et éviter à notre pays de mettre à l’arrêt des pans entiers de son économie”, rapporte La Dépêche.

Pour avis : des miliciens macronistes portant des bonnets d’âne, soucieux de plaire à leur maître, patrouillent dans les faubourgs cherchant des humoristes non agréés pour les livrer à l’autorité judiciaire.
Le pas de trop! pic.twitter.com/H0M3B6CBua

Emmanuel Macron grimé en Adolf Hitler en juillet

En juillet dernier, Michel-Ange Flori avait déjà représente Emmanuel Macron dans l’uniforme d’Adolf Hitler, avec le sigle du mouvement présidentiel LREM détourné en croix gammée. “Obéis, fais-toi vacciner”, pouvait-on lire. L’affiche avait été placardée sur deux grands panneaux publicitaires à La-Seyne-sur-Mer et à l’entrée de Toulon. Le parquet de Toulon avait ouvert une enquête pour “injure publique sur la personne du président de la République”. De son côté, Emmanuel Macron a déposé plainte contre Michel-Ange Flori, qui avait été entendu le 29 juillet par le commissariat de Toulon.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Eliot Blondet/Pool/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet