Emmanuel Macron : ce ministre que Nicolas Sarkozy lui a conseillé de virer plusieurs fois

Jeudi 18 novembre 2021, Nathalie Schuck et Olivier Beaumont sont venus présenter leur livre, Chérie, j’ai rétréci la droite, publié aux éditions Robert Laffont. L’autrice a évoqué ce ministre pris en grippe par Nicolas Sarkozy, qu’il a longtemps tenté de faire virer auprès d’Emmanuel Macron.

  • Nicolas Sarkozy
  • Emmanuel Macron

Un mentor insoupçonné. Jeudi 18 novembre 2021, Nathalie Schuck et Olivier Beaumont, tous deux journalistes politiques, étaient les invités de C à vous sur France 5 pour présenter leur livre Chérie, j’ai rétréci la droite, publié aux éditions Robert Laffont. À seulement cinq mois de la prochaine élection présidentielle, dont les candidatures d’Emmanuel Macron ou Éric Zemmour sont toujours incertaines, les auteurs ont tenté de décrypter la relation complexe qui unit Emmanuel Macron à Nicolas Sarkozy. Et pour cause, si leur épouse respective ont tissé de solides liens d’amitié, les deux hommes, eux, sont en perpétuelle concurrence. Pas assez autoritaire, n’a jamais eu d’enfant… Le mari de Carla Bruni n’y va pas de main morte avec son prédécesseur. Comme le raconte le livre, ce dernier lui a même conseillé de virer l’un de ses ministres.

« Ne pas le virer est une preuve de lâcheté »

D’après Nathalie Schuck, présente sur le plateau de C à vous, Nicolas Sarkozy serait en total désaccord avec les décisions prises par Emmanuel Macron durant la crise pandémique de Covid-19. « Il a même demandé à Emmanuel Macron de virer Olivier Véran ! », précise Anne-Elisabeth Lemoine, en citant un passage du livre. « À plusieurs reprises, il lui demande de le sortir du gouvernement en disant même que de ne pas le virer est une preuve de lâcheté. Ce serait même une preuve de faiblesse ! », raconte la journaliste du Point. Problème : ces petites phrases sont rapidement remontées aux oreilles d’Emmanuel Macron : « Ça se tend », glisse Nathalie Schuck.

Olivier Beaumont a lui aussi évoqué le mépris de Nicolas Sarkozy à l’égard du ministre de la Santé, Olivier Véran : « Il le défonce comme un boucher bulgare lorsqu’il en parle », déclare la présentatrice, en lisant un passage du livre. Lassé de voir Nicolas Sarkozy faire de l’ingérence dans sa gestion de la crise pandémique, Emmanuel Macron préfère jouer la carte de la distance, raconte alors Nathalie Schuck. « Que fait le Président ? Il le met en quarantaine, à l’isolement, Nicolas Sarkozy confiné », explique la journaliste. Un bon moyen d’appliquer les gestes barrières…

Source: Lire L’Article Complet