Emmanuel et Brigitte Macron : leur Noël secret à leur arrivée à l’Elysée

À quoi ressemblait le premier Noël d’Emmanuel et Brigitte Macron à leur arrivée à l’Elysée ? D’après les révélations de Franceinfo, le couple présidentiel a célébré le réveillon de Noël au fort de Brégançon, dans le Var. Un séjour qui leur a également permis de se retrouver.

Au micro de RTL le 17 décembre, Emmanuel Macron évoquait Noël. « Je vais fêter Noël avec ma femme, nos enfants et nos petits-enfants« , a fait savoir le président de la République, qui fête ce mardi 21 décembre ses 44 ans, évoquant ici les trois enfants de la première dame, Tiphaine, Laurence et Sébastien, ainsi que ses sept petits-enfants. Le chef de l’État passera donc un réveillon de Noël classique auprès de cette grande fratrie. Mais à quoi ressemblait leur premier Noël à leur arrivée à l’Elysée ?

Comme l’an dernier, le couple présidentiel avait choisi le fort de Brégançon, dans le Var, en 2018 et 2019. En 2017, alors fraîchement élu, Emmanuel Macron et son épouse s’étaient offert une véritable bouffée d’oxygène en se rendant à la prestigieuse station de ski, La Mongie. « J’avais envie de retrouver mes racines car il ne faut jamais oublier d’où on vient et avec qui on a grandi. Il ne faut jamais perdre ses repères où qu’on aille”, avait déclaré Emmanuel Macron.

>> Découvrez le diaporama : « Emmanuel Macron marqué par le temps : ses tempes deviennent grisonnantes »

Un Noël sur les pistes

Car le chef de l’État entretient des liens très intimes avec cette région de Bigorre depuis l’enfance. Toute sa famille du côté de sa mère vient du petit village de Montgaillard. « Je n’ai quasiment skié uniquement qu’à La Mongie« , avait-il fait savoir. Le 25 décembre, le couple présidentiel avait ainsi été vu déjeunant au restaurant L’étape du berger, tenu par son ami d’enfance Eric Abadie. Une séquence avec le couple Macron sur un télésiège avait capté l’attention des médias.

Réveillon incognito

Pour Noël 2020, Emmanuel et Brigitte Macron ont rejoint Bormes-les-Mimosas, sans prendre le soin de prévenir le service de communication de la ville. « C’est la première fois qu’ils viennent sans nous prévenir. Nous avons appris la nouvelle via la presse et on ne sait rien de leur programme« , s’était étonnée Morgane Auffret, employée du service de communication de la ville.

Crédits photos : Jacques Witt / Laurent Chamussy / Pool / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet