Emmanuel et Brigitte Macron : leur ennemi du Touquet relance les hostilités

Entre Daniel Fasquelle et la famille Macron, l’entente n’est encore pas au rendez-vous. Après avoir porté plainte contre le gendre d’Emmanuel Macron, le maire du Touquet s’en prend désormais aux décisions du gouvernement, durant la crise sanitaire.

A propos de

  1. Emmanuel Macron

  2. Brigitte Macron

“Qu’on ne nous raconte pas de carabistouilles !”, s’indigne Daniel Fasquelle, maire du Touquet, le fief de la famille Macron, dans les colonnes du Point, ce jeudi 4 mars. L’ancien député LR, qui a déjà connu des déconvenues avec les Macron relance visiblement les hostilités à l’encontre d’Emmanuel Macron. En ligne de mire de Daniel Fasquelle, le traitement “deux poids et deux mesures” de la crise sanitaire par l’exécutif, qui sacrifie le Pas-de-Calais, et le manque de transparence de son discours.

“On impose dans le Pas-de-Calais ce que l’on n’ose pas imposer ailleurs”, affirme le maire LR. Alors que le Pas-de-Calais, les Alpes-Maritimes et Dunkerque sont concernés par un confinement le week-end, Daniel Fasquelle estime qu’avec le même taux d’incidence, les zones géographiques ne sont pas traitées de manière égale. “On voit bien que la main du gouvernement tremble quand il s’agit de décider de confiner Marseille ou Paris et qu’en revanche, elle ne tremble pas quand il s’agit du confinement du Pas-de-Calais”, précise-t-il. Selon lui, ce sacrifice de sa région résiderait dans le fait qu’elle est principalement rurale, “où l’on a une population sage et respectueuse”.

“Cela donne l’impression que le gouvernement ne dit pas la vérité”

Et puis il y a ce manque de transparence dans le discours de la majorité qui le dérange et qui “encourage le complotisme“. “carabistouilles”, c’est ainsi qu’il décrit les informations données par l’exécutif. Daniel Fasquelle s’étonne d’entendre le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, assurer que le mois d’avril sera meilleur, et de voir en même temps sa région être confinée le week-end. Cela donne l’impression que le gouvernement ne dit pas la vérité”, indique le maire.

Il avait porté plainte contre le gendre des Macron pour “injures”

De quoi relancer les hostilités entre Daniel Fasquelle et la famille Macron. Élu d’une courte marge, le 28 juin dernier, à l’occasion du second tour des élections municipales, le maire du Touquet avait décrit la campagne comme l’une des plus “moches” de sa carrière politique. Le député dénonçait le soutien qu’Emmanuel Macron aurait tenté d’apporter à l’un de ses adversaires en posant en photo à ses côtés. Il avait ensuite dans son viseur l’implication de Tiphaine Auzière, la fille de Brigitte Macron, et de son époux Antoine Choteau dans cette guerre politique. Le maire LR avait confié avoir été obligé de déposer deux plaintes, dont l’une contre Antoine Choteau, le gendre d’Emmanuel Macron, pour “injures”.

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet