“Elle va voir ce qu’elle va voir” : les confessions accablantes des meilleures amies de Delphine Jubillar sur son mari

Des amies de Delphine Jubillar ont témoigné dans le JT de 20h de TF1, le jeudi 8 juillet 2021. Parmi elles, on trouvait Valérie, nourrice des deux enfants de l’infirmière, qui s’est souvenue d’une interaction qu’elle a eue avec Cédric Jubillar.

  • Delphine Jubillar

Des témoignages accablants pour Cédric Jubillar, qui a tenté, en vain de sortir de prison. Le jeudi 8 juillet 2021, quelques heures après que la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Toulouse ait rejeté la demande de remise en liberté du peintre plaquiste de 33 ans, TF1 a diffusé dans son JT de 20h une interview du groupe d’amies de Delphine Jubillar. Dans celle-ci, Valérie, qui est aussi la nourrice des deux enfants du couple, est revenue sur une interaction qu’elle a eue en novembre 2020, quelques semaines avant la disparition de l’infirmière, avec l’homme mis en examen pour “meurtre aggravé”. “Il m’a dit : ‘Elle veut divorcer.‘ Il me l’a dit sur un ton méchant, parce qu’il m’a dit : ‘Il y a quelque chose qui va changer. Elle veut divorcer, elle va voir ce qu’elle va voir. Elle veut jouer à ça, on va jouer à ça‘”, a-t-elle relaté.

Commettre l’irréparable sur un coup de nerf

Comme les cinq autres femmes qui ont accepté de répondre aux questions des journalistes, Valérie pense que Cédric Jubillar aurait pu tuer sa femme. “Par rapport à son comportement, ça ne m’étonne pas“, a estimé l’une d’elles, Emeline. À trois, l’une reprenant où l’autre s’était arrêtée, elles ont formulé cette pensée : “Commettre l’irréparable sur un coup de nerf… Ça peut être possible… Un coup de colère.

Pour Valérie, l’hypothèse d’un départ volontaire de la mère de famille ne tient pas la route. Elle a affirmé : “Elle aurait pris ses affaires, ses enfants, sa voiture et elle serait partie. Là on apprend qu’elle part juste avec son téléphone et une doudoune… C’est impensable.” Autour de Cédric Jubillar, tous ne sont pas convaincus de son innocence. Ses beaux-frères et sœurs, qui ont eu accès au dossier d’instruction, pensent que Delphine Jubillar est morte. Sa mère, Nadine F., n’est pas en mesure de “se prononcer”. Sa compagne, Séverine, veut croire en son innocence mais laisse une place au doute.

Source: Lire L’Article Complet