Elizabeth II “terrifiée” à l’idée qu’Harry se déchaîne dans son livre sur “cette personne”…

La reine Elizabeth II serait inquiète de la parution des prochaines mémoires du prince Harry. La souveraine serait particulièrement apeurée pour la duchesse de Cornouailles.

L’inquiétude règne au sein de la famille royale britannique depuis que le prince Harry a annoncé qu’il est en train d’écrire ses mémoires, le 20 juillet dernier. Un ouvrage dont la sortie est prévue pour 2022. La maison d’édition Penguin Random House promet des “mémoires intimes et sincères” dans lesquels “le prince Harry partagera, pour la toute première fois, le récit définitif des expériences, aventures, pertes et leçons de vie qui ont contribué à le façonner”. Si les fans des têtes couronnées attendent l’ouvrage avec impatience, la reine Elizabeth II serait “terrifiée, révélait The Sun dernièrement.

Selon les informations du Daily Mail, la reine d’Angleterre serait particulièrement inquiète pour Camilla Parker Bowles. La monarque de 95 ans redouterait que son petit-fils ait des mots durs pour celle qui est désormais sa belle-mère. “Soyons honnêtes, Harry n’a jamais été proche de la duchesse de Cornouailles”, a confié une source proche au tabloïd. “S’il documente leur relation tendue dans le livre, cela pourrait être très dommageable à un moment où Charles est en train de préparer le terrain pour qu’elle devienne reine d’Angleterre”, a ajouté la source.

La mort de Lady Di au cœur de l’ouvrage

Parmi les sujets que le prince Harry va évoquer dans ses écrits, le père de famille devrait particulièrement insister sur le décès de sa mère. “Une source bien informée m’a dit que les mémoires de Harry se concentreraient fortement sur la mort de sa mère, la princesse Diana, et sur les personnes qui en sont la cause”, a confié Angela Levin, autrice royale. Selon l’écrivaine, le fait que le prince Harry rédige ses mémoires prouve qu’il souffre encore du décès de sa mère. “C’était une terrible tragédie, mais c’est triste qu’il ne puisse pas aller de l’avant“, a-t-elle ajouté. Selon la spécialiste de la famille royale, le duc de Sussex devrait aussi viser directement son père, le prince Charles, qui se trouve “au sommet de sa liste de démolition”.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Agence / Getty

Autour de

Source: Lire L’Article Complet