Elizabeth II : qu’est-ce que la reine d'Angleterre a prévu pour ses funérailles ? Une note confidentielle a fuité dans la presse

Âgée de 95 ans, la reine d’Angleterre Elizabeth II, qui a perdu son époux le vendredi 9 avril 2021 à l’âge de 99 ans, a d’ors et déjà programmé ses propres funérailles, selon une note confidentielle révélée par Politico vendredi 3 septembre 2021.

  • Elizabeth d'Angleterre

Au pouvoir depuis maintenant plus de 69 ans, ce qui constitue un record mondial, la reine Elizabeth II commence à songer à la fin de son règne sur le trône de la famille royale britannique. Après avoir perdu son époux, le prince Philip, qui est mort le vendredi 9 avril 2021 à l’âge de 99 ans, la monarque du Royaume-Uni a déjà peaufiné les détails de ses propres funérailles. Bien que ces informations doivent normalement rester confidentielles, des documents rédigés sous formes de notes ont fuité dans la presse vendredi 3 septembre 2021. Le site Politico est parvenu à obtenir ces fameux documents confidentiels, afin d’en publier le contenu.

Ainsi, dans les heures suivants le futur décès de la reine d’Angleterre, le Premier ministre, le Secrétaire du cabinet, qui est le fonctionnaire civil le plus gradé du pays, ainsi qu’un certain nombre de ministres et d’officiels, seront informés de la disparition d’Elizabeth II par une série de coups de téléphone. Par la suite, les drapeaux seront mis en berne, au maximum 10 minutes après l’annonce officielle de la famille royale britannique. Selon les informations dévoilées par Politico, le Premier ministre et son cabinet devront rejoindre le cercueil de la défunte monarque à la gare de Saint-Pancras. De son côté, son fils Charles, qui sera par conséquent couronné roi d’Angleterre après la mort d’Elizabeth II, devra s’embarquer dans un tour du Royaume-Uni quelques jours avant les funérailles nationales de sa mère, qui devraient avoir lieu 10 jours après sa disparition.

Mort d’Elizabeth II : la police britannique a conçu un plan pour en gérer les retombées à Londres

Il est également précisé au sein des documents confidentiels quelle devra être la conduite à tenir dans les moindres détails pour chacune des institutions impliquées. Par ailleurs, plusieurs précautions devraient être prises afin de gérer l’immense afflux de personnes que l’annonce de la mort d’Elizabeth II va certainement entraîner. Le document prévoit notamment que des rassemblements de masses aient lieu dans plusieurs endroits stratégiques de Londres, qui pourrait “pleine à craquer“. Craignant de ne pas disposer des effectifs suffisant pour maîtriser la foule, les services de police britanniques ont d’ors et déjà prévu de mettre en place une opération spéciale baptisée Opération London Bridge.

Source: Lire L’Article Complet