Elizabeth II : cette douloureuse épreuve 7 mois après la mort du prince Philip

Sept mois après le décès de son époux le prince Philip, Elizabeth II doit passer un cap. Ce samedi 20 novembre marque en effet une journée à la fois heureuse et pleine de tristesse pour la souveraine, qui fait encore son deuil.

Le 17 avril dernier, Elizabeth et le clan Windsor ont fait leurs adieux au prince Philip, décédé huit jours plus tôt. Cette disparition est survenue alors que le couple royal entretenait un long mariage depuis soixante-treize ans. Ce samedi 20 novembre, au château de Windsor, le souvenir du duc d’Edimbourg doit être d’autant plus présent que ce jour marque ce qui aurait dû être le 74e anniversaire de mariage du couple royal. D’après l’expert royal Chris Ship, Elizabeth II se trouve dans le palais pour « marquer le moment en privé », rapporte le Daily Mail.

Cet anniversaire, à la fois heureux puisqu’il permet à la reine de se remémorer toutes ces années passées avec le prince Philip, et triste du fait de l’absence de celui-ci, doit très certainement affecter Elizabeth II, qui est déjà affaiblie à la suite de quelques problèmes de santé. Depuis qu’elle a passé une nuit à l’hôpital à la fin du mois d’octobre, la souveraine de 95 ans a été priée par plusieurs médecins de se reposer. Toutefois, elle a tenu à honorer plusieurs engagements en dépit des recommandations des spécialistes.

Elizabeth II veut être présente pour sa famille

Si elle apparaît solide et prête à poursuivre ses fonctions, Elizabeth II a tout de même dû, par exemple, renoncer à livrer un discours devant le Synode général, l’assemblée nationale de l’Église d’Angleterre, pour la première fois en soixante-neuf ans de règne, ainsi que s’absenter de la cérémonie organisée pour le jour du Souvenir, le 11 novembre. La mère du prince Charles semble cependant déterminée à faire acte de présence pour ses proches, notamment lors des baptêmes de ses arrière-petits-fils August et Lucas, les fils respectifs de la princesse Eugenie et de Zara Tindall. Un moment fort pour la cheffe de l’Église d’Angleterre, qui devrait à coup sûr lui redonner le sourire et la faire profiter d’un autre moment en famille.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : EXPRESS SYNDICATION / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet