Elizabeth II affaiblie : ce détail physique relevé par les internautes est-il vraiment inquiétant ?

Ce mercredi, la reine Elizabeth II a reçu Sir Nick Carter, le chef d’état-major de la Défense, au château de Windsor. Si les photos prises lors de cette audience ont rassuré les Britanniques sur l’état de santé de la monarque, un détail physique suscite néanmoins quelques interrogations. Explications.

Doit-on continuer de s’inquiéter de l’état de santé de Sa Majesté ? Ce mercredi 17 novembre, la reine Elizabeth II s’est entretenue avec Sir Nick Carter, le chef d’état-major de la Défense, au château de Windsor. Sur certaines photos prises lors de cette audience, le sourire de la souveraine a rassuré ses sujets. Souffrant d’un mal de dos, la mère du prince Charles, 95 ans, avait dû annuler sa participation à l’ouverture du 11e synode de l’Église d’Angleterre ce mardi, remplacée par son fils le prince Charles. Depuis, Elizabeth II semble être sur la voie de la guérison, seulement voilà…

Sur ces clichés, des internautes ont repéré un détail qui pourrait être inquiétant : les mains de la Reine sont violettes. Une couleur qui a soulevé des nombreuses interrogations. Ce vendredi, dans le journal Metro cité par The Mirror, le Dr Jay Verma, du centre médical Shakespeare, a apporté son expertise : « Il peut s’agir du phénomène de Raynaud ou simplement de mains très froides. Le pourpre est dû à la désoxygénation du sang », a-t-elle expliqué. Les mains violettes peuvent aussi être expliquées par « un manque de circulation, une peau fragile, des veines exposées, des contusions, une fuite de sang vers les tissus sous la peau », a assuré l’experte médicale.

Affaiblie, Elizabeth II lève le pied

Hospitalisée le mois dernier à Londres, puis contrainte au repos par ses médecins, ces dernières semaines, Elizabeth II a dû annuler plusieurs engagements officiels : son voyage en Irlande du Nord et sa venue à la COP26 fin octobre, ainsi que sa participation au Jour du Souvenir le week-end dernier.

L’emploi du temps de la souveraine a été allégé. Sa Majesté affaiblie, elle peut néanmoins compter sur le soutien de nombreux membres de la famille royale pour lui venir en aide. Selon The Mirror, la semaine dernière, Elizabeth II s’est entretenue avec Boris Johnson. Si aucune photographie n’a été prise de leur rencontre, le Premier ministre a tenu à rassurer les Britanniques sur l’état de santé de la souveraine.

Crédits photos : Agence / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet