Élections législatives : Sandrine Rousseau va se présenter contre… Sandrine Rousseau !

L’écologiste Sandrine Rousseau va participer aux élections législatives en affrontant une autre candidate homonyme qui porte les couleurs du Mouvement de la Ruralité.

Un même prénom, un même nom, mais deux femmes radicalement opposées. C’est un cas de figure peu ordinaire qui se présente aux élections législatives de juin prochain. Sandrine Rousseau, ancienne Secrétaire nationale adjointe d’Europe Ecologie-Les Verts, est candidate sous l’étiquette de la Nupes dans la 9e circonscription de Paris. Mais elle devra faire face à une autre Sandrine Rousseau, qui porte les couleurs du Mouvement de la Ruralité (LMR). Âgée elle aussi d’une cinquantaine d’années, elle a confié à l’Opinion que sa « candidature est très sérieuse ».

« Il y a beaucoup à dire, à faire comprendre à Paris. Je veux parler de cette ruralité excentrée, oubliée. La vie n’y est pas toujours simple, surtout pour les mères », a déclaré cette auxiliaire de puériculture de profession, qui n’a pas d’expérience en politique, comme l’a rapporté Le Point. De son côté, la femme politique Sandrine Rousseau a réagi au micro de RTL, ce lundi 23 mai, avec énervement. « C’est une candidature qui a été suscitée par les chasseurs et dont la seule vocation est de tromper les électeurs. Ce n’est pas respectueux de la démocratie puisque ce n’est pas pour un programme ou quoi que ce soit », a-t-elle déclaré auprès de nos confrères.

Découvrez les 20 personnalités politiques les plus influentes sur les réseaux sociaux, dont Sandrine Rousseau

« Nous nous faisons plaisir »

De son côté, Yannick Villardier, responsable LMR pour l’Île-de-France a expliqué la raison de ce choix de candidature dans les colonnes de L’Opinion : « Notre Sandrine Rousseau n’est pas parisienne, mais ces élections autorisent les candidatures venues d’autres régions. Nous nous faisons plaisir en opposant quelqu’un qui est attaché au monde rural à quelqu’un qui en est très loin. » Quoi qu’il en soit, pour que les Français puissent faire un choix clair le dimanche 12 juin prochain, chaque bulletin contiendra le nom distinct des partis représentés par les deux femmes.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet