Édouard Philippe mouché par un ancien ministre très célèbre : « C’est un fourbe »

À l’approche du lancement de son parti, Edouard Philippe continue de s’attirer la méfiance du camp d’Emmanuel Macron. En coulisses, un ancien ministre y va même fort en le qualifiant de « fourbe ».

Édouard Philippe est-il vraiment loyal ? Malgré son soutien « total » – mais tardif – à Emmanuel Macron pour la présidentielle 2022, l’ex-Premier ministre suscite toutes les craintes au sein de la majorité. En cause : le lancement de son propre mouvement politique, qu’il organise ce samedi au Havre. Une initiative vue d’un mauvais œil par de nombreux macronistes : « Ce qu’il fait, cela fractionne-t-il ou cela rajoute-t-il ? Dans la majorité, certains considèrent que cela fractionne« , souligne un membre important de LREM dans L’Opinion.

Déclarations ambiguës sur ses ambitions présidentielles, sortie fracassante sur la retraite jusqu’à 67 ans… Ces derniers temps, Édouard Philippe cumule les faux pas aux yeux d’une partie des Marcheurs. Au point de voir François Bayrou partir en guerre contre lui. « C’est un fourbe« , aurait glissé à Hervé Morin celui qui veut lui aussi lancer son parti. Même à l’Élysée, Emmanuel Macron aurait de plus en plus de mal à cacher son agacement face aux initiatives de l’ex-Premier ministre, actuellement en recherche active de financement pour son mouvement dont le nom est gardé secret.

Christophe Castaner accepte l’invitation d’Édouard Philippe

Mais du côté d’Édouard Philippe, on joue l’apaisement. Ses proches soulignent qu’il est habitué à ce procès en déloyauté. « Ce n’est pas nouveau. À Matignon, c’était déjà comme cela. Il l’a accepté« , estime un membre de son entourage. Pour sauver les apparences, le maire du Havre pourra également compter sur Christophe Castaner afin de représenter la majorité samedi. Et ce malgré des relations « extrêmement tendues » entre les deux selon L’Opinion« Personne ne doute de son engagement dans la majorité présidentielle », a toutefois tenu à rassurer le patron des députés LREM. Nous avons l’ambition commune de contribuer à la réélection du président de la République. » Pas sûr que cela calme les inquiétudes au sein de la Macronie.

Crédits photos : Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet