“Dream Horse” : l’histoire vraie qui a bouleversé un petit village du Pays de Galles

Avec Dream Horse, au cinéma mercredi 4 août 2021, Toni Colette donne vie à l’histoire vraie qui a bouleversé le petit village de Cefn Fforest, au Pays de Galles, dans le début des années 2000. Un feel good movie sur l’aventure incroyable entre une femme modeste et un cheval de course, que Femme Actuelle a pu voir avant sa sortie en salles.

Restez informée

“C’est un film qui met du baume au cœur”, résume Toni Colette. Avec Dream Horse, au cinéma mercredi 4 août 2021 (et que Femme Actuelle a pu voir avant sa sortie)*, vous tenez le feel good movie qui donnera un souffle d’espoir à votre été. Oublié, la crise du coronavirus et le variant Delta. Adieu problèmes de moustiques et de coups de soleil. Pendant 1h42, installez-vous confortablement dans une salle climatisée pour admirer chevaux, grands espaces et verdure en profitant de ce long-métrage réalisé par Euros Lyn, inspiré de faits réels sur une success story galloise. Toni Colette (Sixième Sens, Litte Miss Sunshine, Unbelievable) donne ici vie à Jan Vokes, serveuse et caissière qui ne connaît rien au monde de la course hippique mais qui, après une discussion dans un pub, décide d’y consacrer toute son énergie afin de se donner un nouvel objectif. Avec l’aide de son mari Brian Vokes (Owen Teale) et de son nouvel acolyte Howard Davies (Damian Lewis, vu dans la série Homeland), elle réussit à monter un syndicat : le village de Cefn Fforest s’unit ainsi autour du cheval de leurs rêves, Dream Alliance, né en 2001. Un cheval pour 23 propriétaires, donc, comme le rappelait The Guardian le 30 mai. “Aujourd’hui, les Vokes vivent dans la même maison de Cefn Fforest et Jan a toujours deux jobs […] Cela n’a jamais été une histoire de d’argent.”

“Quand cette affaire est sortie aux infos, on ne parlait que de ça !”

“L’histoire de Dream Horse est très simple”, résume le réalisateur Euros Lyn. “C’est l’histoire d’une femme aux revenus modestes qui s’occupe de son mari et de ses parents vieillissants. Un jour lui vient cette idée folle de devenir propriétaire d’un cheval de course. Or, c’est un sport réservé aux aristocrates et aux millionnaires… Donc elle va persuader les habitants de son village de Cefn Fforest de mettre 10 Livres par semaine dans une cagnotte. Ensemble, ils réunissent assez d’argent pour payer un entraîneur et le cheval devient une star des champs de courses.” Le cinéaste poursuit : “Quand cette affaire est sortie aux informations, il y a une quinzaine d’années, on ne parlait que de cela. C’est une histoire qui a imprégné l’esprit gallois. C’est une légende en puissance !” Comme le confie Damian Lewis, “le pays a été passé au peigne fin” pour trouver un cheval qui ressemblait au véritable Dream Alliance. Bingo, grâce à un adorable cheval nommé Beau : “Toni Colette en est tombée raide dingue”, s’amuse-t-il. Et ce n’est pas l’actrice qui dira le contraire ! “Ce cheval m’a bouleversée”, glisse-t-elle. “Et peut-être que j’exagère un peu mais… Je ne suis pas folle, les autres l’ont vu aussi : il y avait un truc entre nous !” Le petit plus ? Dream Horse a été réalisé en collaboration avec le (vrai) couple Vokes, que vous pouvez découvrir ici, en photo, avec l’équipe du film. De quoi donner une saveur particulière à ce long-métrage tiré d’une histoire vraie.

Synopsis :

L’histoire vraie de Jan Vokes, une Galloise qui pour s’affranchir de son quotidien morose fonde un syndicat ouvrier pour entraîner un cheval de course. Avec peu d’expérience mais beaucoup de passion, Jan redonne la flamme à sa communauté.

Dream Horse, au cinéma dès mercredi 4 août 2021.

* Femme Actuelle est partenaire de la sortie

Source: Lire L’Article Complet