Dominique de Villepin : “Tu es en train de gâcher ton avenir”, ces mots très forts à sa fille Marie

Marie de Villepin fête ses 36 ans, ce dimanche 8 mai. Actrice et mannequin, la jeune femme a dû batailler pour imposer ses choix de vie à son père, l’ancien Premier ministre Dominique de Villepin.

Aujourd’hui, il ne fait plus aucun doute que Marie de Villepin, qui fête ses 36 ans ce dimanche 8 mai, a fait le bon choix en se tournant vers une carrière artistique. Cependant, c’était loin d’être le cas lorsqu’elle a pris cette décision. Comme elle l’avait révélé au magazine Elle, relayé par PurePeople en 2013, elle a dû faire face aux critiques de son père, l’ancien Premier ministre Dominique de Villepin. « Nous sommes une famille qui s’aime, mais de loin« , avait-elle précisé en préambule avant de révéler ce que lui a dit son père lorsqu’il a appris qu’elle voulait faire du mannequinat : « Un soir, mon père est venu dans ma chambre. Il s’est assis sur mon lit et m’a dit : ‘Marie, les années passent, et les chances ne reviennent pas. Sache que tu es en train de gâcher ton avenir, sache aussi qu’on t’aime et que notre porte sera toujours ouverte. Mais si tu pars, nous ne t’aiderons pas.' »

Comme l’a précisé Marie de Villepin, ses parents voyaient le mannequinat d’un mauvais œil : « Pour eux, l’univers de la mode était associé à un monde dépravé, à la drogue, aux abus en tous genres… » Leur fille leur a prouvé le contraire en réussissant à se faire un nom dans ce milieu souvent compliqué.

> Découvrez les enfants de Dominique de Villepin

Une carrière bien menée

Marie de Villepin a fait ses premiers pas de mannequin à New York, en 2005, sous le pseudonyme de Marie Steiss. Elle s’en sort très bien en devenant l’égérie de Givenchy, ce qui lui permet d’acheter son premier appartement, à seulement 19 ans. Par la suite, elle s’est illustrée en tant que chanteuse et actrice, notamment dans le film Yves Saint Laurent, de Jalil Lespert. Elle y incarnait la muse Betty Catroux. Lorsque Dominique de Villepin a dû faire face à la justice, dans l’affaire Clearstream, en 2011, la jeune femme est revenue en France et l’a soutenu : « Je savais très bien qu’il allait s’en sortir. Je me devais juste d’être là avec lui, à ses côtés. »

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Jack Tribeca / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet