Disparition de Delphine Jubillar : ces nouveaux détails sur leur vie sexuelle

Cédric Jubillar est toujours placé en détention provisoire depuis le vendredi 18 juin 2021. Son avocat, Me Jean-Baptiste Alary a fait de nouvelles révélations sur leur couple dans les colonnes de Femme Actuelle jeudi 15 juillet 2021, notamment sur leur vie sexuelle.

  • Delphine Jubillar

L’affaire ne cessera donc jamais de faire parler d’elle. Depuis le mardi 15 décembre 2020, de nombreux regards sont tournés vers Cédric Jubillar. Sa femme, Delphine Jubillar a subitement disparu pendant la nuit. Rapidement, le mari de l’infirmière a été interrogé et ce dernier a expliqué que la mère de famille était sortie pour promener les chiens au beau milieu de la nuit, mais qu’elle n’était jamais revenue. Il avait ensuite émis l’idée d’une disparition volontaire, thèse que les proches de Delphine Jubillar ont rapidement réfuté. Ces derniers en sont sûrs et certains, l’infirmière ne serait jamais partie sans laisser aucune trace. Après des mois d’enquête et plusieurs battues – auxquelles Cédric Jubillar a participé – l’étau se resserre autour du mari. Et pour cause, les enquêteurs ont découvert, dès leur arrivée sur place après l’appel de Cédric Jubillar pour signaler la disparition, qu’une machine à laver était en route avec la couette de Delphine Jubillar.

“Pas très souvent, mais ça leur arrivait”

Un élément étonnant qui a poussé les enquêteurs à placer Cédric Jubillar en détention provisoire le vendredi 18 juin 2021. Des arguments pas assez suffisants pour son avocat Me Jean-Baptiste Alary qui a demandé sa demande de remise en liberté, qui a été refusée le jeudi 8 juillet 2021. Une décision qu’il ne comprend pas, comme il l’a confié à Femme Actuelle : La Cour d’appel a pris une décision illogique si l’on tient compte de ce qu’elle a elle-même mentionné. Car la Cour considère que certains éléments à charge, tels qu’ils ont été présentés par le procureur de Toulouse dans sa conférence de presse, ne devaient pas être considérés comme tels (…) J’ai du mal à comprendre : l’enquête dure depuis déjà plus de six mois…” Pour prouver l’innocence de son client Cédric Jubillar, Me Jean-Baptiste Alary a fait quelques révélations sur la vie intime du couple, plus précisément au niveau de la vie sexuelle : “Ils avaient quelques relations sexuelles de temps en temps, pas très souvent, mais ça leur arrivait. Est-ce que ça explique la disparition qui a lieu quelques semaines après ?” s’est-il demandé.

Source: Lire L’Article Complet