Dîners clandestins : pourquoi le nom de Cyril Lignac est-il cité dans la polémique ?

Cyril Lignac a-t-il fourni des desserts pour les déjeuners et les dîners organisés par Pierre-Jean Chalençon et Christophe Leroy ? Son célèbre baba au rhum est en tout cas présent sur plusieurs menus, ce qui suscite bien des interrogations.

Cyril Lignac

Pierre-Jean Chalençon

Cyril Lignac est la cible de critiques sur les réseaux sociaux depuis que le scandale des dîners clandestins a été révélé par M6. Plusieurs « clubs » organisent discrètement à Paris des repas pour leurs membres, parfois facturés à plusieurs centaines centaines d’euros. Avec le reportage de la sixième chaîne, deux personnes ont pour l’heure été identifiées par les internautes : Pierre-Jean Chalençon, qui a finalement confirmé avoir fait au moins une soirée dans son Palais Vivienne, et le chef Christophe Leroy. Ce dernier, à la tête du Leroy’s Business Club, est accusé d’avoir organisé de nombreux déjeuners et dîners pour ses clients fortunés. Des menus, retrouvés sur les réseaux sociaux et sur son site, détaillent les plats proposés. Sur le menu d’un déjeuner servi le 11 mars dernier au Palais Vivienne par Christophe Leroy, on trouve en dessert le « Baba au rhum de Cyril Lignac ». Idem sur celui présenté le 1er avril, tarifé à 220 euros par personne. Pour le brunch de Pâques du Palais Vivienne, également organisé avec le Leroy’s Business Club, des chocolats de Cyril Lignac sont proposés dans un autre menu à 120 euros.

Cyril Lignac suspecté d’être impliqué dans les dîners clandestins

Le baba au rhum de Cyril Lignac apparaît sur des posts Instagram et des stories de clients du Leroy’s Business Club et du Palais Vivienne, ou encore sur une vidéo TikTok de Schoepff, un habitué du Palais Vivienne l’ayant supprimée quand le scandale a éclaté. En janvier dernier, Léonard Trierweiler déclarait publiquement avoir terminé son repas au Leroy’s Business Club avec le fameux baba. Toutes ces images circulent sur Twitter, avec des commentaires suspicieux. « Pour que ce soit sur la carte, il doit peut être y participer ? », s’est par exemple demandé un internaute. D’autres sont allés directement insulter le chef : « Votre baba au rhum pour le Palais Vivienne était de bon goût, faites-en aussi pour les étudiants au repas à 1€, gros con », a ainsi reçu Cyril Lignac sur Twitter. Heureusement, quelques personnes sont plus mesurées : « Je suis sûr que Cyril Lignac n’aurait pas été d’accord que son dessert soit utilisé pour ce déjeuner. N’est-ce pas ? » En tout cas, absolument rien ne le prouve.

Sur son compte Instagram, Christophe Leroy a montré qu’il était un grand amateur des desserts de Cyril Lignac. Le 9 février dernier, il avait posté une photo de la vitrine d’une des boutiques du célèbre chef. « La meilleure de toutes les pâtisseries », avait-il écrit. Sans doute venait-il se fournir comme un client lambda, que ce soir pour ses dîners au Business Club ou pour son salon de thé au Palais Vivienne. Comme le prouve une page de son site internet (supprimé le 4 avril dernier), Christophe Leroy proposait des desserts de grands pâtissiers parisiens chez Pierre-Jean Chalençon, dont le baba au rhum de Cyril Lignac. Une gourmandise facturée 22 euros, mais vendue 5,5 euros dans les boutiques du chef. De quoi se faire une belle marge, donc.

Cyril Lignac savait-il que ses desserts étaient au menu ?

Cyril Lignac n’est pas le seul pâtissier parisien à avoir été à la carte du salon de thé du Palais Vivienne : sur la carte, disponible sur une version archivée du site de Christophe Leroy, on trouve le mille-feuilles de Pierre Hermé, le Mont Blanc de la maison Angelina, des tartes de Sébastien Gaudart ou encore des pâtisseries de Cédric Grolet. Sur son site, Christophe Leroy dressait la liste des partenaires de son Business Club : on pouvait y voir une grande maison de champagne, un vignoble, des boulangeries réputées, une société de linge de maison et bien entendu le Palais Vivienne. En revanche, aucune trace des chefs pâtissiers mis à la carte. En quadruplant le prix d’achat en boutique, Christophe Leroy n’avait manifestement pas besoin de leur demander un partenariat ou de faire d’eux des fournisseurs attitrés… Ils n’ont pas dû être ravis d’apprendre que leurs desserts étaient à la carte.

Un baba au Rhum de @cyril_lignac au palais de Vivienne en mars dernier ?! 🤔🙃#OnVeutLesNoms#OnVeutDesNoms pic.twitter.com/JsphuchLeI

Il rappelle le menu proposé le 11 mars 2021, comme en témoigne cette photo (le baba au rhum de cyril Lignac) : pic.twitter.com/WyYfCZR6jH pic.twitter.com/9hovAr0h0o

https://www.instagram.com/p/CLEE_6vhM7h/

A post shared by Christophe Leroy (@chefchristopheleroy)

Source: Lire L’Article Complet