Didier Raoult charlatan ? Ces grosses factures qui font polémique

À Marseille, des milliers de patients testés positifs au Covid-19 sont passés par l’IHU du professeur Raoult en 2020. Quelques mois plus tard, ils ont reçu une facture pour le moins salée.

A propos de


  1. Didier Raoult

Didier Raoult perd chaque jour de sa superbe. Longtemps vu comme un faiseur de miracles, capable de soigner les malades du Covid-19 avec son fameux traitement à base d’hydroxychloroquine, l’infectiologue marseillais – qui est désavoué par l’Ordre des médecins des Bouches-du-Rhône – est désormais décrié par des patients qui sont passés par son service à l’IHU de Marseille. Certains se sont ainsi étonnés des très chères notes dont ils ont dû s’acquitter après avoir été testés positifs au coronavirus. Un patient a confié à France Télévisions avoir reçu une facture de 1 264 euros alors qu’il était… asymptomatique.

« J’ai prévenu que je n’avais pas de mutuelle, on m’a dit : “Vous aurez peut-être un petit truc à payer”… », a confié l’individu, qui a souhaité garder l’anonymat face aux réactions enflammées que provoquent tout détracteur du professeur Raoult sur les réseaux sociaux. Le petit truc en question ? 252 euros. Le reste étant pris en charge par la sécurité sociale. « Si j’avais su que ça coûtait aussi cher, je ne l’aurais pas fait », a encore déclaré ce patient qui n’avait donc développé aucun symptôme du Covid-19. C’était au printemps 2020

Le très cher traitement à l’hydroxychloroquine

Un autre patient, également témoin de France Télévisions, a pour sa part reçu une facture de 3 800 euros ! Sur ce montant, la somme de 758 euros était prise en charge par sa mutuelle. Un forfait hospitalisation de jour de 1 264 euros lui a été facturé pour les trois fois où il est revenu à l’IHU, dans le cadre du suivi de son traitement à l’hydroxychloroquine. Sauf que dans ces cas-là, un compte rendu d’hospitalisation aurait dû lui être envoyé. Il n’en n’a jamais vu la couleur et, qui plus est, il a dû réclamer son dossier médical pendant un mois avant de le recevoir, incomplet donc.

Selon Katia Delahaye, formatrice professionnelle en facturation hospitalière interrogée par France Télévisions, pour le cas d’un patient qui n’est pas critique, les examens médicaux auraient dû coûter « maximum » 300 euros. Ces étrangetés sont à mettre en perspective avec d’autres données. Comme l’a récemment révélé Libération, en 2020 l’Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille, dont dépend l’IHU de Didier Raoult, concentrait à elle seule 58% d’hospitalisations de jour (pour inflammations respiratoires) par rapport à toute la France.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Federico Pestellini / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet