Diam’s de retour : dépression, souffrances, quête… l’ancienne rappeuse veut raconter “sa vérité”

Après plus de dix ans d’absence, Diam’s revient sous le feu des projecteurs avec un film documentaire sur son parcours présenté au Festival de Cannes. L’ex-rappeuse est prête à raconter au public « sa vérité. »

On n’y croyait plus, pourtant Diam’s est enfin de retour. L’ancienne rappeuse ne revient pas avec un titre mais avec un documentaire intitulé Salam, présenté au Festival de Cannes. Dans ce projet réalisé avec la plateforme BrutX, l’artiste absente pendant plus de dix ans de la scène musicale et médiatique va se confier « sur la gloire, la psychiatrie, la quête de sens et sa conversion à l’Islam. » Sur Instagram, « la reine de toutes les reines, le diamant de tous les diamants » comme la définit Augustin Trapenard, a expliqué son choix.

Pendant des années, Diam’s n’était pas prête à « donner les clefs de (s)a vie pour que d’autres puissent en faire un film. » Connue pour ses textes profonds et son franc-parler, « il m’était impossible de laisser des inconnus parler à ma place. » Alors pour réaliser ce projet, Mélanie Diam’s a repris sa plume, « celle avec laquelle j’ai toujours aimé me livrer. » Avec ses mots, l’ex-rappeuse va nous raconter « sa vérité. » Pour la première fois face caméra, elle va livrer son récit le plus intime et confier ses secrets les plus pudiques pour raconter son histoire.

https://www.instagram.com/p/Cc-y9Jnt64V/

A post shared by Mélanie (Diam's) (@melaniediams)

Diam’s : une vie mouvementée

Au cours de sa carrière, l’interprète de Confessions nocturnes a effectué plusieurs séjours en hôpital psychiatrique et a même tenté de mettre fin à ses jours. En manque d’amour et souffrant d’un mal-être profond, Diam’s a tenté de mettre fin à sa vie une première fois à l’adolescence, puis une seconde fois à 27 ans. Après avoir attenté à sa vie, elle avait expliqué ne pas avoir vraiment mesuré la gravité de son acte : parce que personne ne lui a expliqué la valeur de la vie. La dépression s’est greffée à son quotidien. Vidée, sans haine, ni tristesse, ni colère, ni rire, Diam’s ne ressentait plus rien. Accablée, grâce à sa meilleure amie Vitaa, l’ancienne rappeuse reprend sa vie en main. C’est ainsi que son destin la mène vers l’Islam. Elle s’envole même vers l’île Maurice (un de ses lieux de prédilection) pour se reposer et y lire le Coran. Convaincue par les mots du livre saint, Diam’s prononce la profession de foi, faisant d’elle une nouvelle membre de la communauté musulmane. À partir de cet instant, l’artiste met fin à sa carrière pour se consacrer à sa famille et la religion.

Crédits photos : LIONEL URMAN / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet