“Deltacron” : faut-il croire à ce nouveau variant ? Le Pr Arnaud Fontanet répond sans détour

Ce lundi 10 janvier, le professeur Arnaud Fontanet était l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC. L’épidémiologiste a donné un avis cash sur Deltacron, le variant combinant Delta et Omicron.

Alors que Delta et Omicron continuent de fortement circuler en France et en Europe, il existerait désormais plusieurs dizaines de cas de co-infections, combinant les deux variants du Covid-19. Appelé « Deltacron« , cette nouvelle forme du virus a été détectée par des scientifiques sur plusieurs personnes à Chypre, comme l’a rapporté l’agence de presse Bloomberg samedi 8 janvier. Faut-il s’affoler face à ce nouveau variant ? S’il est encore tôt pour connaître l’impact de cette éventuelle fusion entre Delta et Omicron, le professeur Arnaud Fontanet a néanmoins donné une réponse cash. Invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC ce lundi 10 janvier, le médecin épidémiologiste a tout simplement envoyé balader cette hypothèse. Selon lui, il s’agit « probablement d’une erreur de contamination« , et non pas d’un énième variant. « On va écarter, je crois« , a-t-il assuré au micro de Jean-Jacques Bourdin.

Le spécialiste de la santé publique, membre du Conseil scientifique Covid-19 depuis mars 2020, s’est ensuite justifié : « Nous n’avons pas détecté de variant significatif depuis Omicron. Il y a des variants qui émergent tout le temps, mais des variants qui puissent devenir préoccupants, comme Omicron, pour l’instant, non« , a-t-il indiqué.

"Deltacron": l'épidémiologiste Arnaud Fontanet "écarte" l'hypothèse d'un variant combiné pic.twitter.com/2LgybynkXc

« Un nouveau variant, c’est à chaque fois l’occasion d’une nouvelle couche d’immunité »

Si d’autres variants risquent encore de faire surface, le professeur se veut rassurant quant à l’évolution de la pandémie. Chaque fois qu’émerge un nouveau variant dit préoccupant, « c’est l’occasion d’une nouvelle couche d’immunité, soit par une dose de rappel, soit parce qu’on a été infecté« , a souligné Arnaud Fontanet. « Au fur et à mesure qu’on accumule ces couches d’immunité, on est mieux protégé, notamment contre les formes graves« , a garanti le scientifique.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Capture d’écran BFMTV

Autour de

Source: Lire L’Article Complet