"Dégage" : Éric Zemmour insulté et déprogrammé dès son arrivée à Londres

Eric Zemmour, en visite à Londres vendredi 19 et samedi 20 novembre 2021, a été déclaré persona non grata par des personnalités politiques, une institution et des habitants de la ville. L’un d’eux a crié « Dégage » à son arrivée, rapporte Le Parisien, samedi 20 novembre 2021.

  • Eric Zemmour

Une visite plus compliquée que prévue. Éric Zemmour s’est rendu à Londres, vendredi 19 novembre 2021, pour participer à des conférences et donner des interviews, officiellement en tant qu’auteur, mais aussi en tant que candidat potentiel à l’élection présidentielle de 2022. Si des institutions et médias lui ont ouvert leurs portes, certains les lui ont fermées. Son arrivée dans la capitale britannique a donné une idée de l’accueil que la ville allait lui réserver. Le Parisien rapporte, samedi 20 novembre 2021, qu’un passant lui a crié « Dégage !« , « dès sa descente de l’Eurostar en plein milieu de la gare Saint Pancras« .

La veille de son arrivée, le maire de Londres, Sadiq Khan, l’avait aussi déclaré persona non grata durant un conseil municipal. « La force de notre ville est sa diversité, et j’ai passé les cinq dernières années à rassembler les gens, à construire des ponts et non à élever des murs, avait-il affirmé. Toute personne voulant diviser nos communautés et inciter à la haine contre des personnes en raison de leur couleur de peau ou de leur croyance n’est pas la bienvenue dans notre ville. Cette personne est d’extrême droite, a été condamnée à deux reprises notamment pour incitation à la haine raciale.« 

La Royal Institution annule sa réservation

Le soir de son arrivée, Éric Zemmour a pris la parole lors d’une conférence, qui devait se tenir à la prestigieuse Royal Institution mais a finalement eu lieu dans un hôtel Ibis. C’est seulement deux jours plus tôt que la salle a annulé sa réservation. « La réservation a été effectuée dans un délai très court la semaine dernière. Et après un examen approfondi du dossier, nous avons pris la décision d’annuler cet événement privé« , a expliqué la Royal Institution à l’AFP, jeudi 18 novembre 2021. Le polémiste n’a pas non plus « réussi à organiser un rendez-vous public avec des députés conservateurs« , a dévoilé France 2, samedi 20 novembre 2021 : « Son discours radical sur l’immigration, ses deux condamnations pour incitation à la haine… Tout cela peut heurter à Londres, une ville cosmopolite, réputée pour sa diversité et son ouverture d’esprit.« 

Source: Lire L’Article Complet