Dany Boon : cette belle preuve d'amour pour son ex-femme Yaël malgré leur divorce

En 2018, Dany Boon divorçait d’avec sa femme Yaël Boon, après quinze ans d’amour et la naissance de trois enfants. Si le comédien coule depuis des jours heureux avec Laurence Arné, il n’a pas hésité à voler au secours de son ex-femme il y a deux ans.

  • Dany Boon
  • Yaël Boon

Un lien indéfectible. À cinquante-cinq ans, Dany Boon n’a pas eu peur de tout plaquer et commencer une nouvelle histoire d’amour avec une autre femme. Pourtant, tout semblait rouler comme sur des roulettes avec son ex-femme Yaël Boon. Mais quinze ans d’amour et trois enfants plus tard, l’acteur de Bienvenue chez les ch’tis tombe fou amoureux de la scénariste Laurence Arné sur le tournage de La Ch’tite famille en 2018. Il est fou d’elle, ils sont hyper complices. Ils se taquinent tout le temps. Ils ont le même humour, et se renvoient la balle du tac au tac”, confiait l’un de ses amis à Voici. Cependant, malgré son amour pour sa nouvelle compagne, Dany Boon n’a pas hésité une seconde à voler au secours de son ex-femme lorsque celle-ci a appris la mort de son père en 2019.

Dany Boon a soutenu son ex-femme dans le deuil de son père

En effet, comme l’avait révélé Paris Match, Dany Boon n’a pas hésité une seconde à soutenir Yaël Boon après la mort de son père en 2019. Et pour cause, la mère de ses trois derniers enfants était extrêmement proche de son papa. À cette époque, Dany Boon est en pleine promotion de son dernier film, Le Dindon : “L’acteur plante la promotion du Dindon pour courir la réconforter”, peut-on lire dans le magazine. Une belle preuve d’amour pour son ex-femme, Yaël… une parmi tant d’autres.

En effet, en 2003 lorsque les deux amoureux décident de se marier, Dany Boon, né d’une mère catholique et d’un père musulman, se convertit au judaïsme pour sa fiancée de confession juive. Il s’était confié à ce sujet dans Psychologies en 2010 : “Ma conversion… J’ai toujours voulu être discret là-dessus, ça touche à l’intime. Disons que le judaïsme me touchait beaucoup par différents aspects : la réparation par le rire, le rapport à l’autre… Mais avant tout, ma conversion est un acte d’amour pour ma femme Yaël”. Un lien indéfectible que le divorce n’aura pas réussi à détruire.

Source: Lire L’Article Complet