Covid-19 : le gros coup de gueule du gouvernement contre les anti-vaccins

Au lendemain de l’allocution d’Emmanuel Macron, Gabriel Attal a apporté des précisions sur les mesures prises pour lutter contre la nouvelle vague épidémique, sur BFM TV, le mardi 13 juillet 2021. Et le porte-parole du gouvernement n’a pas été tendre envers ceux qui critiquent la campagne de vaccination.

  • Gabriel Attal

Emmanuel Macron a sonné la fin de la récréation, lors de son allocution télévisuelle, le lundi 12 juillet 2021. Un discours qui a alerté les Français sur la nécessité de se faire vacciner pour éviter une quatrième vague à cause du variant Delta. Car s’il y avait à boire et à manger dans cette prise de parole, un peu comme si l’on se retrouvait devant un buffet à volonté entre nems, pizzas et viennoiseries, ce rappel à l’ordre semble avoir été entendu par ses concitoyens. Les demandes de rendez-vous de vaccination ont explosé après les annonces du président de la République, le site Doctolib étant pris d’assaut. Mardi 13 juillet 2021, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, a annoncé sur BFM TV qu’un million et demi de Français allaient se rendre dans un centre pour se faire injecter leur première dose. Un engouement qui ravit la majorité, pour qui le pass sanitaire est la solution pour faire face à la propagation du virus “trois fois plus dangereux”.

Pour autant, il existe toujours des réfractaires à cette incitation, et ils se montrent virulents dans leurs propos, parlant de “dictature de ségrégation”. “Moi, j’entends que dans les médias, on parle toujours de ceux qui refusent, qui ne respectent pas les règles, qui s’opposent mais assez peu de la grande majorité silencieuse qui, elle, se fie aux recommandations”, a constaté le nouveau copain de Cyril Hanouna, après avoir rappelé l’inversion de la tendance, ces dernières heures. Et de poursuivre sur le même ton : “Aujourd’hui, on a une confirmation absolue que ces vaccins sont sûrs et efficaces (…) L’heure n’est plus au doute, il faut y aller !”

“On ne peut pas jouer avec la peur des Français”

Et Gabriel Attal a profité de cette question pour pousser un gros coup de gueule envers cette catégorie de personnes, que l’on appelle les antivax et où l’on retrouve des politiques, des scientifiques, des peoples, des complotistes… “Vous avez des Français qui sont dans un militantisme, une position politique. Ils en font un outil d’instrumentalisation politique, je trouve ça gravement irresponsable”, a-t-il lancé lors de cette prise de parole, qui faisait suite à un conseil des ministres. On ne peut pas jouer avec la peur des Français avec une épidémie qui court dans notre pays. J’ai du mal à entendre que cette action qui vise à faire en sorte d’éviter de reprendre des mesures de restriction sur les libertés des Français soit perçue comme une dictature…” Le drapeau blanc est loin d’être agité.

A lire aussi : VIDÉO – Emmanuel Macron : un détail a amusé les internautes pendant son allocution

Source: Lire L’Article Complet