Corinne Masiero nue aux César : pour Laurent Lafitte, « elle a été courageuse »

Avec Philippe Vandel ce mercredi 15 septembre, Laurent Lafitte a abordé la polémique déclenchée par le happening de Corinne Masiero lors de la cérémonie des Césars, que le comédien avait coécrite avec Marina Foïs, en louant le courage de l’actrice.

Le soutien à la démarche artistique, avant tout. Laurent Lafitte, au micro de Philippe Vandel sur Europe 1, est revenu sur le passage polémique de Corinne Masiero lors de la cérémonie des Césars 2021, où l’actrice s’est dénudée en remettant le César du meilleur costume, après être arrivée sur scène vêtue d’un costume d’âne. Un happening marquant, qui est le moment que “beaucoup de gens de la profession ont retenu“, comme le fait remarquer Philippe Vandel. “Oui, c’était son moment“, reconnaît Laurent Lafitte, qui a coécrit la cérémonie avec Marina Foïs. “Elle a décidé d’en faire ça, et elle a le droit.” Avant de souligner, en riant : “Ce n’est pas ce qu’on lui avait écrit, mais c’est ce qu’elle en a fait. Et elle a été courageuse.

Le comédien essaie de se mettre à la place à la fois de Corinne Masiero et de ses détracteurs : “Et on a le droit d’avoir un avis dessus, ce n’est pas une réponse de Normand, je pense vraiment que c’est un endroit où certains artistes veulent s’exprimer à leur manière et c’est ce qu’elle a fait.” Laurent Lafitte ne considère toujours pas que sa coautrice et les autres présentateurs sont “allés trop loin” dans cette cérémonie.

“La cérémonie a ressemblé à l’année que l’on venait de vivre”

Être allés trop loin ? Non“, juge-t-il, en avouant à la fois comprendre et ne pas comprendre ceux qui ont critiqué la soirée du 12 mars 2021. “Je trouve que la cérémonie a ressemblé à l’année que l’on venait de vivre, c’est-à-dire à un truc un peu merdique, trop politique. Avec quand même des envies de cinéma, quand même envie de rigoler, mais pas le cœur à la fête“, résume l’acteur.

Un regret cependant : que ce soit les polémiques qui aient retenu l’attention du public, et non pas la cérémonie dans son ensemble : “Nous, on a beaucoup travaillé sur cette cérémonie, sur les hommages, les magnétos, l’orchestre, le choix des musiques… Tout notre amour du cinéma, on a voulu le transmettre, et c’est vrai qu’il y a des choses qui ont un peu pris le pas sur tout ça, mais bon. C’est comme ça…” Car dans la grande famille du cinéma comme dans d’autres, ce sont les plus turbulents que l’on retient.

Crédits photos : Pierre Villard / Pool / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet