Coline Berry Rojtman se confie : "C’était ça ou j’en crève"

Coline Berry Rojtman, qui accuse son père Richard Berry d’inceste, s’est livrée à cœur ouvert auprès de "France Info". La mère de famille de 45 ans explique ce qu’elle attend de la justice, ses confrontations avec son père, la réaction de sa famille, le déni et le soulagement…

Une publication partagée par Coline Berry Rojtman (@colineberryrojtman)

“Cela a été le moment où moi, dans ma vie, avec tout le passé de souffrances, toutes les tentatives que j’ai faites auprès de lui, en privé, depuis des années, sans que je ne change quoi que ce soit de version dans ce que j’avais à lui reprocher, c’est arrivé. Je l’ai ressenti physiquement, c’est-à-dire que c’était ça ou j’en crève, en fait”, a asséné cette mère de trois enfants, âgée de 45 ans.

Consciente que son témoignage chambarde totalement la famille, l’épouse du producteur Romain Rojtman, devenue agente d’artistes, souhaite malgré tout se reconstruire, faire la paix avec un passé douloureux et empêcher que d’autres atrocités ne se produisent parmi les siens. 

  • Richard Berry nie les "jeux sexuels" décrits, mais reconnaît des violences

    Richard Berry est accusé de "viols, agressions sexuelles et corruption de mineur" par Coline Berry Rojtman. Elle dénonce ses "mensonges" et les "jeux sexuels" de son père. L'acteur de 70 ans, papa d'une petite Mila, 6 ans, a nié en bloc les allégations mais a reconnu avoir été un mari "violent"…

Coline Berry Rojtman : ce qu’elle attend de la justice

Quand on dit qu’on va dénoncer, on a l’impression, et c’est aussi ce que votre entourage vous renvoie, qu’on va faire du mal, en plus à une personne qu’on aime. Ce n’est pas un étranger qui vous a agressé que vous dénoncez (…) Peut-être, oui, que ça va lui faire du mal. Encore que j’estime que j’apporte de la réparation dans la famille, et pour les générations futures. Mais le mal que ça m’a fait est devenu plus fort que celui que j’avais peur de lui infliger“, a-t-elle poursuivi, toujours auprès de France Info.

  • Catherine Hiegel, la mère de Coline Berry a toujours eu peur

    Coline Berry, l'aînée de Richard Berry, accuse son père de faits incestueux. Sa mère, la comédienne Catherine Hiegel, soutient sa fille, son unique enfant, et évoque des épisodes de "violences"…

Pour autant, Coline Berry Rojtman ne s’attend pas à ce que son père soit condamné. La prescription des faits ne le permettra d’ailleurs sans doute pas. “J’ai besoin de la reconnaissance des faits. Je n’ai jamais eu besoin qu’elle s’effectue soit par un procès, soit par un rapport privé entre mon père et moi“, a-t-elle assuré.

https://www.instagram.com/p/CKJrvDwgA91/

Une publication partagée par Coline Berry Rojtman (@colineberryrojtman)

Grâce à la médiatisation de cette affaire, la fille de Richard Berry, qui a été entendue par la Brigade de protection des mineurs pendant 6 heures, le 12 février, souhaite donner “le courage à d’autres de prendre la parole“.

  • Coline, Joséphine et Mila : les 3 filles de Richard Berry [PHOTOS]

    Richard Berry est père de trois filles : Coline, 45 ans, Joséphine, 29 ans et Mila, 6 ans. La première a porté plainte contre l'acteur le 2 février pour "viols, agressions sexuelles et corruption de mineur"…

Richard Berry : ce qu’il lui répond

Coline Berry Rojtman a tenté de s’expliquer plusieurs fois avec son géniteur. Mais elle n’a jamais obtenu une “reconnaissance des faits” de sa part. Et c’est pourtant tout ce qu’elle demande. “Soit il minimise les faits, en les considérant comme anecdotiques. Soit il considère que c’est de la faute de Jeane Manson (son ex-épouse contre laquelle Coline Berry Rojtman a également porté plainte, ndlr), dont il aurait subi la liberté sexuelle. Ou alors je suis traité de folle. Enfin, ça dépend : il a pris plusieurs postures différentes“, a-t-elle détaillé.

  • Richard Berry et l'inceste : Jeane Manson brise le silence dans TPMP

    Alors que son ex-époux Richard Berry est accusé d'inceste par sa fille Coline, Jeane Manson, également visée par une plainte, a réagi avec fermeté dans "Touche Pas à Mon Poste"… Elle s'est dite "horrifiée"…

Et de préciser : “Ce déni, c’est encore une destruction qui vient s’ajouter à la déchirure que je vis depuis toutes ces années“.

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Le dépôt de plainte, même s’il n’aboutit pas à une véritable condamnation, aura permis à la femme de 45 ans de se soulager d’un fardeau qu’elle traîne depuis sa plus tendre enfance : “Je me sente délestée de quelque chose, déjà. Je suis même heureuse et contente qu’il puisse y avoir une enquête sérieuse, pointilleuse. C’est peut-être très candide, mais je suis sereine et ça m’a apaisée“.

Source: Lire L’Article Complet