Claire Keim : hypersensible, la compagne de Bixente Lizarazu se confie sur ses difficultés au quotidien

Alors que Claire Keim sera prochainement à l’affiche de la série Vise le cœur, la comédienne a accordée une interview à Soir Mag jeudi 26 mai 2022, durant laquelle elle s’est notamment confiée au sujet de son hypersensibilité, et de ses difficultés à vivre au quotidien.

  • Claire Keim

Visage incontournable de la fiction française, Claire Keim s’est principalement illustrée sur le petit écran depuis le début de sa carrière de comédienne. La compagne de l’ancien footballeur Bixente Lizarazu sera d’ailleurs prochainement à l’affiche d’une nouvelle série, baptisée Visions. Alors que cette fiction doit être lancée le mardi 31 mai 2022 en Belgique, Claire Keim a accordé une interview à Soir Mag jeudi 26 mai 2022, dans laquelle elle révèle avoir initialement refusé de jouer dans cette série. « Jouer un flic de façon récurrente dans une série, ce n’est pas trop pour moi« , avait-elle dit à la réalisatrice Fanny Robert, quand cette dernière lui avait proposé le rôle.

« Elle m’a dit de lire le scénario sans a priori. J’ai accepté en me disant que je ne le ferais pas mais bon, par correction et curiosité, je me suis lancée. Et je n’ai plus su m’arrêter ! Julia, pour moi, avant d’être flic, c’est une femme qui porte un secret. […] J’aimais le côté mystérieux de ce personnage. Flic, pour moi, c’est juste sa fonction« , a ajouté Claire Keim. Au cours de ce même entretien, l’actrice s’est confiée sur son hypersensibilité, et comment cela affecte son quotidien. « Je suis un peu otage des émotions, mais en même temps, je sais que c’est une force. C’est ma force et ma faiblesse. La seule chose qui me rend dingue, c’est de fatiguer mes proches avec ça. J’aimerais être moins sensible juste pour arrêter de les embêter« , a-t-elle expliqué.

Claire Keim : « Cette sensibilité permet à ceux qui en sont dotés d’être emmenés au summum de leur art »

« Je peux exploser en larmes pour quelque chose qui n’est pas très grave mais qui va m’atteindre. Il y a des jours, quand je me lève, je sais que c’est une journée durant laquelle je ne dois pas prendre de décisions, que je dois me préserver. Mes proches qui me connaissent très bien décèlent ces journées-là et s’adaptent. Cette sensibilité permet à ceux qui en sont dotés d’être emmenés au summum de leur art, de donner le meilleur d’eux-mêmes, il faut juste l’accepter« , a également ajouté Claire Keim.

Source: Lire L’Article Complet