Christine Kelly menacée d’être « décapitée » : sa mise au point musclée

Christine Kelly a été, une nouvelle fois, la cible de menaces de mort. La journaliste a reçu un mail anonyme, dévoilé par Valeurs Actuelles. Elle a décidé de répondre publiquement sur son compte Twitter ce jeudi 18 novembre.

Sur Twitter, Christine Kelly a décidé de répondre publiquement à ses violents détracteurs : “La volonté de me voir décapitée, la détermination de me l’envoyer par mail ne changera rien aux idées des uns et des autres. Chacun reste libre. Avec ou sans moi”. La journaliste de Cnews a dernièrement reçu plusieurs menaces de mort qui suggéraient une décapitation. Le contenu du mail auquel Christine Kelly fait référence, a été rendu public par Valeurs Actuelles ce 19 novembre. “La guillotine médiatique est en marche” disait le message avant de continuer de faire référence à sa “tête (qui) tombera comme une ardoise un soir d’orage.”

Son tweet a déjà récolté plus de 12.000 « J’aime » et a été retweeté plus de 3.000 fois. Éric Ciotti, député des Alpes Maritimes a exprimé son soutien à Christine Kelly sur son compte Instagram. Ce vendredi 19 novembre, l’homme politique a posté la capture d’écran du tweet de la journaliste. “Total soutien chère Christine Kelly face à ces barbares”, peut-on lire en légende. Les commentaires des abonnés de ce dernier ont réagi de la même manière. On pouvait lire à plusieurs reprises deux mots : “Soutien total”.

La volonté de me voir décapitée, la détermination de me l’envoyer par mail ne changera rien aux idées des uns et des autres. Chacun reste libre. Avec ou sans moi.

Les journalistes sous pression

Juste avant de publier ce tweet, Christine Kelly avait posté un article rédigé par Libération sur les menaces de l’extrême droite reçues par les journalistes. Elle pointait du doigt le silence des menaces de la gauche sur ces mêmes journalistes. L’ancien membre du CSA a annoncé rapporter cette affaire auprès des forces de l’ordre.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Pierre Perusseau / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet