Charles III et Camilla : pourquoi ils sont obligés de résider à Buckingham Palace

En devenant roi et reine consort, Charles III et Camilla Parker Bowles doivent emménager à Buckingham Palace. Si leur présence dans la résidence royale répond à une tradition ancestrale, elle joue également un rôle crucial dans la relève de la garde, comme l’ont révélé nos confrères de Point de vue.

La vie de château n’attend plus que lui. En succédant à la reine Elizabeth II, décédée le 8 septembre dernier, le roi Charles III a hérité des clés de Buckingham Palace. Alors qu’il vivait en toute quiétude dans sa résidence de Clarence House, depuis 2003, le père des princes William et Harry se voit dans l’obligation de faire ses cartons. Bien qu’il trouve cette résidence londonienne « trop grande, trop impersonnelle, tout bonnement invivable », comme l’ont révélé nos confrères de Point de vue, l’époux de Camilla Parker Bowles doit y élire domicile pour une raison bien spécifique. En effet. La présence du souverain dans le palais royal est étroitement liée à l’une des principales attractions londonienne. « L’absence d’un monarque à résidence soulèverait, à coup sûr, des questions sur la relève de la garde qui est l’une des plus grandes attractions touristiques de Londres », a assuré un proche de la famille royale dans les colonnes du Daily Mail. Et d’ajouter : « À quoi bon offrir un tel spectacle devant un monument vide ? »

S’il n’a d’autre choix que d’emménager à Buckingham, comme le veut la tradition depuis 1837, Charles III peut néanmoins retarder son arrivée au palais. En effet. La résidence royale « est actuellement l’objet d’un ambitieux plan de rénovation qui ne s’achèvera qu’en 2027« , a dévoilé Point de vue dans son dernier numéro. Afin de compenser les « 369 millions de livres sterling » investis dans ces travaux, le roi « pourrait choisir de n’investir qu’un nombre restreint de pièces (…) et ouvrir son palais à la visite toute l’année, contre les deux seuls mois d’été à l’heure actuelle. », a précisé l’hebdomadaire. L’Union jack va encore rester quelque temps en berne sur le toit de Buckingham palace.

>> PHOTOS – Le roi Charles III : qui sont les femmes de sa vie ?

Charles III : ces licenciements qui font grincer des dents

« Éviter les dépenses inutiles », ce sont les mots prononcés par les proches de Charles III pour qualifier la politique du nouveau souverain. Et le fils aîné de la reine Elizabeth II et du prince Philip a très vite mis cette nouvelle stratégie en place. Près d’une centaine d’employés de Clarence House sont menacés par un licenciement, a annoncé The Guardian, le mardi 13 septembre. Et si certains pensaient que le frère des princes Andrew et Edward allait s’arrêter là, ce n’est peut-être pas le cas. En effet, il semblerait que les employés de Buckingham Palace soient également concernés par cette politique d’économie. Dans un article publié par le Times, ce jeudi 15 septembre, un ancien assistant royal a affirmé que les collaborateurs du Palais savaient que leur statut pouvait changer après le décès de la reine« Chaque maison [royale] a ses propres conseillers de haut niveau et ils deviennent superflus lorsque le souverain est parti », a-t-il souligné.

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • Charles d’Angleterre

  • Camilla Parker Bowles

  • suivre plus de stars

Autour de

Source: Lire L’Article Complet