Charles III : cette cruelle décision qu’il va devoir mettre à exécution

Selon les informations du “Mirror”, Charles III devrait opérer prochainement une nouvelle vague de licenciements au sein du personnel œuvrant pour la famille royale britannique.

Une nouvelle qui risque de faire grand bruit. Alors que les fêtes de fin d’année approchent, Charles III devrait licencier un certain nombre d’employés clés de la défunte reine Elizabeth II au château de Windsor, dans le cadre d’une réforme radicale du personnel des résidences royales, comme l’a révélé le Mirror, vendredi 18 novembre. Une source a déclaré à nos confrères britanniques que certains membres du personnel royal seraient ainsi “extrêmement inquiets pour leur avenir”, craignant d’être renvoyés avant la nouvelle année, alors que le Royaume-Uni traverse une crise politico-financière d’envergure.

L’initié a par la suite déclaré : “C’est une période très éprouvante. Beaucoup sont déjà résignés à quitter des emplois qu’ils ont chéris pendant des années. Il règne un véritable sentiment de crainte parmi le personnel.” De son côté, le palais de Buckingham n’a pas répondu à cette affirmation. Celle-ci est survenue après que le nouveau souverain a pris la décision de congédier 100 employés de Clarence House, son ancienne résidence officielle. Récemment, le spectre d’une nouvelle vague de licenciements a également plané sur le palais de Buckingham.

>> PHOTOS – Charles III : du prince héritier au roi d’Angleterre, revivez les grands moments de sa vie

Une vague de licenciements prévisible ?

Éviter les dépenses inutiles”, voici les mots employés par les proches de Charles III pour qualifier la politique du nouveau souverain. Pourtant, dans un article publié par le Times, jeudi 15 septembre, un ancien assistant royal a affirmé que les collaborateurs de l’époux de Camilla Parker Bowles savaient que leur statut pouvait changer après le décès de la reine : “Chaque maison [royale] a ses propres conseillers de haut niveau et ils deviennent superflus lorsque le souverain est parti.” Une lucidité partagée par Grant Harrold, un ancien employé du roi lorsqu’il était encore prince de Galles : “Quand je suis entré [dans la maison du prince], j’étais pleinement conscient que lorsque la reine mourra, je serais licencié parce que mon patron ne sera plus le prince de Galles.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Agence / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Charles d’Angleterre

Autour de

Source: Lire L’Article Complet