“C’est vraiment débile” : Martin Hirsch fustige ceux qui feront la fête au Nouvel An

À quelques jours des fêtes de fin d’année, l’angoisse monte concernant la propagation du variant Omicron, accélérée par un potentiel relâchement des gestes barrières. Pour Martin Hirsch, patron de l’AP-HP, le respect des mesures sanitaires sera primordial.

C’est une année qui va, d’ici quelques jours, se terminer. Qui dit mois de décembre dit fêtes de famille, dîners et soirées de Noël et du Nouvel An. Mais en période de crise sanitaire, marquée par le variant Omicron du Covid-19, le risque est bien réel d’aggraver la situation épidémique à la rentrée. Les mairies ont d’ores et déjà annoncé l’annulation des feux d’artifice et autres concerts du 31 décembre. Mais qu’en sera-t-il dans les foyers des Français ? Pour Martin Hirsch, directeur de l’AP-HP, « chacun doit prendre la mesure du problème et de sa responsabilité« . « Si on a prévu de danser à 25 dans une pièce, c’est vraiment débile », a tancé le haut fonctionnaire sur l’antenne de Franceinfo, ce mercredi 22 décembre.

D’après Martin Hirsch, les Français doivent encore et toujours respecter les gestes barrières lors des fêtes de fin d’année. Cela signifie se montrer raisonnable le soir de la Saint-Sylvestre (« se retrouver avec ses proches parents ou ses deux meilleurs amis »), pour éviter d’accélérer encore un virus qui « explose ». À l’approche du réveillon de Noël, de nombreux retardataires se sont pressés dans les boutiques et grands magasins pour acheter leurs cadeaux. Des foules de clients qui interrogent sur une potentielle circulation du virus. Cela dit, le véritable problème de l’épidémie ne viendrait pas réellement de la fréquentation des points de vente mais des comportements privés. « C’est le moment où on est serrés, sans masque, parce qu’on mange en se postillonnant dessus, en respirant l’air que l’autre expire », a rappelé Martin Hirsch, invité sur le plateau de Franceinfo, tout en appelant à la solidarité envers les soignants surmenés.

🗣️ Martin Hirsch à propos d'Omicron : "Danser à 25 dans une pièce, c'est débile, complètement débile" pic.twitter.com/gN2BaWOPFv

« C’est pas la peine d’aller faire la Bamba ! »

Alors que l’exécutif mise sur une troisième dose de vaccin, il est conseillé aux Français de limiter leur nombre d’invités à la maison. A fortiori si des membres de sa famille sont à risque. « Aimer les gens, ce n’est pas les voir de trop près, surtout s’ils sont fragiles ou âgés, sans être testés », a fait savoir Martin Hirsch sur la chaîne d’info publique. Une semaine auparavant, le 13 décembre dernier, le directeur de l’AP-HP avait déjà lancé un cri d’alerte contre les risques des rassemblements festifs en pleine cinquième vague. « C’est pas la peine d’aller faire la Bamba partout, c’est pas la peine de prendre ce risque-là ! » avait-il estimé au micro de RTL.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Capture d’écran Franceinfo

Autour de

Source: Lire L’Article Complet