« C’est une horreur » : pourquoi l’album culte de Céline Dion avait « atterré » son réalisateur

« D’eux », le 13ème album de Céline Dion est le disque de tous les records. Et pourtant, son coarrangeur et réalisateur s’était montré, il y a 25 ans, très critique sur cet opus pourtant vendu à dix millions d’exemplaires.

En mars 1995, mois de son 27e anniversaire, Céline Dion offre un 13ème album à ses fans. « D’eux » deviendra le disque en langue française le plus vendu au monde. Grâce à ses tubes « Pour que tu m’aimes encore », « J’irai où tu iras » et « Je sais pas », pour ne citer qu’eux, il se vend en France à plus d’un million d’exemplaires et décroche 2 Victoires de la musique. Dans le monde, 10 millions de CD se sont écoulés. Dans les colonnes du Parisien, disponible dans les kiosquesde ce dimanche 12 avril, le réalisateur et coarrangeur du disque témoigne. Quand Jean-Jacques Goldman – qui deviendra très proche de la chanteuse – l’appelle pour lui proposer de travailler avec lui et Céline Dion, Erick Benzi ne sait pas quoi répondre. « Moi, je ne la connaissais pas (…) à l’époque, j’avais de grosses lacunes en chanson française », se souvient-il.

« Tout est écrasé »

Finalement, l’enregistrement de l’album – auquel René Angelil a participé – se déroule sans aucun couac pour le plus grand bonheur d’Erick Benzi. « Il n’aurait pu durer que quatre jours tellement c’était parfait. Je découvre une des cinq plus grandes chanteuses du monde », raconte-t-il. Ensuite, c’est Humberto Gatica, l’ingénieur du son de Michael Jackson qui se charge du mixage des titres. « Quand je découvre le mix, c’est une horreur. Tout est écrasé, la voix est tellement forte que toutes nos subtilités, nos effets ont disparu… je suis atterré ». Avec le recul, Erick Benzi reconnaît son erreur de jugement. « Vous savez quoi ? Quand on a atteint les 6 millions d’albums vendus, je l’ai trouvé très bien, ce mix! », plaisante-t-il finalement.

Crédits photos : Backgrid USA / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet