"C’est un gros conn*rd", "Ils ont envie de lui rouler dessus…" : Emmanuel Macron en pleine tourmente, ses plus proches collaborateurs le lâchent  !

La politique, c’est un peu comme Game of Thrones ! Il vaut mieux avoir les reins solides pour durer dans la course… En vue des prochaines élections législatives, tous les coups sont permis. D’après Libération, le président de la République agacerait au plus au haut point des membres du parti d’Edouard Philippe baptisé Horizons. Ambiance !

Emmanuel Macron est sur tous les fronts ! Le 24 avril dernier, le mari de Brigitte Macron a été réélu président de la République en raflant 58,54 % des voix lors d’un second tour de l’élection présidentielle face à Marine Le Pen. C’est donc un nouveau mandat qui a été acté pour ce dernier. À ce jour, le chef d’État se prépare pour les législatives. L’opération séduction a d’ores et déjà commencé.

Pour son premier grand déplacement depuis sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de faire une apparition remarquée à Cergy dans le Val D’Oise le 27 avril 2022. Malheureusement pour le politicien, sa visite a tourné au vinaigre. En effet, il a été victime d’un jet de tomates. Fort heureusement, son équipe de sécurité a vite déployé un parapluie pour le protéger des projectiles. L’ex-ministre de l’Économie a bien conscience qu’il divise.

« C’est un gros connard »

Mais à en croire nos confrères d’Europe 1, le principal intéressé a l’intention de défendre bec et ongles les idées de son parti… Quitte à écraser celles de son ancien premier ministre Edouard Philippe qui aimerait bien mettre en avant le sien (Horizons ndlr) pour les législatives. Une idée qui aurait eu le mérite d’ulcérer Emmanuel Macron. « Aucune circonscription pour Horizons, ce sont des cons ! […] Il me doit tout et il pense qu’on est égaux ? Il a fumé les vapeurs du port du Havre ? », aurait lâché le locataire de l’Élysée.

Pour Libération, un membre de l’équipe d’un ministre a également fait quelques confidences sur le sujet. Les négociations en vue des législatives s’annoncent tendues. « J’ai l’impression qu’ils ont envie de lui rouler dessus et c’est tant mieux. C’est un gros connard. Il fait semblant de nous soutenir et derrière il nous chie dans les bottes », a révélé l’initié. Dans les colonnes de l’Obs, un conseiller de l’exécutif a rétorqué : « Le seul qui nous casse les couilles, c’est Edouard Philippe. Mais lui on va le buter ». Ça promet…

N.B

À voir aussi :

Source: Lire L’Article Complet