"C'est dégueulasse, vous me taxez d'homophobe !"… : Explication musclée entre Gilles Verdez et Matthieu Delormeau à cause de Bilal Hassani !

Les deux chroniqueurs se sont vivement clashés sur le plateau de TPMP à propos de la dernière couverture du magazine Têtu sur laquelle apparaît le dernier finaliste de Danse avec les Stars.

Le magazine Têtu a choisi de mettre en couverture de son dernier numéro, Bilal Hassani. Le jeune chanteur de 22 ans est considéré par la publication comme la personnalité de l’année 2021 et a été représenté en figure christique… Une image qui n’apparaît pas dans les gares SNCF et stations de métro à Paris puisque la société Mediatransports, qui gère les publicités dans les gares de la RATP et de la SNCF de la capitale, a estimé que cette une pourrait « choquer une partie des voyageurs ». « Dans nos contrats avec les opérateurs de transports et en l’espèce la SNCF et la RATP, il nous est impossible d’afficher des visuels où sont présentes des références religieuses ».

Invités sur le plateau de Touche Pas À Mon Poste sur C8 ce mercredi 1er décembre, François de Lochner, président de Fondation Service Politique, et Thomas Vampouille, rédacteur en chef de Têtu ont donné leur avis à ce sujet.

Même chose pour Matthieu Delormeau : 

« Il n’y a pas de blasphème mais ça va beaucoup plus loin que ça puisqu’elle montre la progression de l’Église catholique (…) C’est une Une très belle et très intelligente, très progressiste. Mais je suis choqué par le sondage (80% des internautes ayant répondu ont estimé être choqué par la Une, ndlr). Je ne peux pas ne pas corréler le fait que les gens qui sont choqués par cette une, au fond d’eux, il n’y a pas un relent d’homophobie », a-t-il dit provoquant les soupirs du plateau surtout ceux de Gilles Verdez qui ne partage pas son avis sur ce thème. « C’est dégueulasse, vous me taxez d’homophobe ! », a-t-il hurlé. « Vous êtes fou! J’en ai marre de votre discours polisse ! La religion pour moi, c’est l’intime. J’en ai marre qu’on expose la religion. Je ne veux pas qu’on expose ça dans les gares. On a pas à m’imposer ça ! », a-t-il dit avant de s’adresser au journaliste en lui disant qu’il le soupçonnait d’avoir tenté un coup marketing. « Et moi je te soupçonne d’être homophobe« , est intervenu l’ancien présentateur du Mag sur NRJ 12. « Mais arrêtez put*in ! Vous avez pas le droit de dire ça, il y a des limites à pas dépasser », a répondu l’acolyte d’Isabelle Morini Bosc.

 

Un vif échange entre les deux chroniqueurs qui a électrisé le plateau de l’émission pendant quelques minutes !

 

À voir également : TPMP : Booder craque et fond en larmes face au témoignage poignant d’une victime collatérale d’une explosion au gaz survenue à Paris

La Rédaction

Source: Lire L’Article Complet