« Celui qui sauve Macron » : Edouard Philippe connaît sa mission pour 2022

A l’approche de 2022 et de la prochaine élection présidentielle, Emmanuel Macron pense que son ancien premier ministre, Edouard Philippe, reste un atout de taille.

A propos de

  1. Édouard Philippe

  2. Emmanuel Macron

Depuis le remaniement en juillet dernier, Édouard Philippe est redevenu un maire populaire qui ne fait pour le moment pas trop d’ombre au président qui espère bien pouvoir compter sur son soutien en 2022 afin de lui servir d’”aspirateur” de voix à droite, selon un conseiller de l’exécutif cité par Le Figaro. “Il reviendra à la place qu’il souhaitera quand ce sera utile. Edouard veut arriver comme celui qui sauve Macron“, a lâché un ministre qui lui parle toujours sur France Info. Depuis quelques jours, Edouard Philippe a repris ses déplacements en France, à la rencontre des élus de droite qui le sollicitent et l’invitent…

Après s’être rendu à Fontainebleau, il est allé à Meaux pour s’afficher aux côtés de Jean-François Copé. Pour un ministre, la mission d’Edouard Philippe, est de “ringardiser la droite, y compris ceux qui veulent être candidats.” “La comparaison est terrible à chaque fois”, a déclaré cette source. C’est pourquoi autour d’Emmanuel Macron, on considère aussi que le maire du Havre est “un actif précieux, un élément essentiel de la réélection”. En Macronie, on reste convaincu que la maire du Havre restera loyal au président. “Edouard Philippe est beaucoup trop orgueilleux pour s’abaisser à la trahison”, a confié un interlocuteur.

Il poursuit son chemin

L’ancien chef du gouvernement écrit pour l’instant sa propre partition, avec parcimonie, mais sait se faire entendre. Il a lancé un appel à se faire tester massivement au coronavirus dans sa ville du Havre. Une opération sanitaire, mais aussi de communication puisqu’elle lui a permis de faire la Une du JDD, le dimanche 13 décembre. Pour cette interview, il avait donné une consigne : ne pas parler des enjeux politiques nationaux. Édouard Philippe ne veut pas se laisser oublier et laisser prospérer ce capital politique. Pour l’instant ça marche bien sa petite entreprise”, a observé de son côté l’éditorialiste de LCI Valérie Nataf.

Crédits photos : BESTIMAGE

Source: Lire L’Article Complet