Céline Dion victime de harcèlement de rue : son témoignage poignant

À l’occasion de l’événement « Stand Up agissons ensemble contre le harcèlement de rue », Céline Dion révèle en avoir été victime. La chanteuse évoque « un homme un peu trop démonstratif ».

Actuellement empêchée de poursuivre sa tournée Courage, sur pause à cause du coronavirus, Céline Dion, en femme engagée, multiplie les opérations de charité. Après avoir lancé un appel aux dons pour l’hôpital Sainte-Justine où était décédée sa nièce Karine à l’âge de 16 ans des suites de la mucoviscidose et avant de rendre hommage au personnel soignant, héros de la lutte contre le coronavirus, lors de l’événement « Nurse Heroes » le 26 novembre, la chanteuse québécoise a pris la parole contre le harcèlement de rue. Son mari René Angélil, décédé en 2016, l’a toujours protégée, et pourtant celle qu’il a découverte alors qu’elle n’avait que 12 ans n’a pas été épargnée. « Ça m’est arrivé en coulisses quand je rencontrais des gens », a révélé Céline Dion dans une vidéo publiée sur le compte Twitter de L’Oréal Paris dont elle est la porte-parole.

Un partenariat glamour et féministe puisque c’est pour contribuer à libérer la parole que l’artiste de 52 ans a brisé le silence dans ce message publié ce mercredi 25 novembre, journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. « Un homme un peu trop démonstratif a posé sa main dans le bas de mon dos. Je n’ai pas réagi sur le moment, mais c’était très perturbant », a raconté la star visiblement toujours très émue par ce qu’elle a vécu, sans préciser de quand dataient les faits. L’artiste ne dévoile pas l’identité de celui qui se serait mal comporté avec elle. Céline Dion évoque « des compliments un peu déplacés ».

Comme @celinedion, rejoignez le mouvement Stand Up contre le harcèlement de rue. Parce que nous avons toutes et tous un rôle à jouer, formez-vous en 15 minutes sur https://t.co/tUYMEOYW5l #westandup#25novembre @Fondationfemmes @iHollaback pic.twitter.com/jB5Y90EbU3

« Très mal à l’aise »

« Des remarques sur mon corps, qui ressemblent plus à des avances, qui me mettent très mal à l’aise », s’est souvenue celle qui a longtemps travaillé avec l’animatrice Julie Snyder, qui avait de son côté accusé un célèbre producteur québécois. En osant s’exprimer sur le harcèlement de rue, Céline Dion, qui avait été dans son enfance victime d’intimidation à l’école, souhaite contribuer à lever un tabou. « Ça arrive trop souvent à tellement de personnes. Et nous devons nous lever contre ça. Parce que nous le valons bien », a conclu l’égérie de L’Oréal Paris qui a accepté de témoigner dans le cadre de l’opération « Stand Up agissons ensemble contre le harcèlement de rue ».

Article réalisé avec l’agence 6Médias

Crédits photos : Agence / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet