Céline Dion : pourquoi elle se fait si discrète

NOUVELLE VIE – C’est au Québec que Céline Dion a décidé de se reposer, de vivre entourée des siens, depuis plusieurs semaines. Loin des foules, des flashes et des projecteurs, elle vit des bonheurs simples. Une parenthèse avant de revenir dans la lumière. Directement ou indirectement…

La diva est off. Depuis le début du mois de juillet, Céline Dion passe des semaines paisibles, en famille, dans la région des Laurentides plus précisément, à une heure de route au nord de Montréal. Pour le deuxième été consécutif, elle a loué une propriété dans la petite municipalité de Brébeuf, non loin de la station de ski du Mont-Tremblant.

Là, accompagnée de ses jumeaux, Nelson et Eddy, qui vont fêter en octobre prochain leurs 11 ans, elle ne manque de rien. Elle dispose en effet d’une salle de projection, d’une salle de billard, d’un Jacuzzi intérieur ou encore d’une salle de gymnastique. Sans oublier un domaine de 36 hectares traversé par une rivière sur laquelle les occupants de la villa profitent d’un plan d’eau pour la pêche et d’une plage privée, protégée des regards indiscrets. Longtemps, elle a rêvé de cet endroit pour se retirer à la fin de sa vie. Elle l’avait même décrit dans une de ses autobiographies. Elle a fini par le trouver. La presse locale a relaté que cette location est à la fois invisible et introuvable, pour ceux en tous cas qui ne connaissent pas son emplacement exact. Parfait pour une star de la trempe de Céline Dion qui, finalement, se montre quand elle le veut. Où elle le veut.

Sur les traces de son passé pour apprendre à se retrouver… et devenir elle-même

Pour l’heure, elle reprend des forces dans son Québec natal. Son vrai chez elle où elle revient dès que possible, histoire d’oublier les flonflons de Las Vegas où elle habite comme les vrombissements des jets qui la trimballent en temps normal d’un continent à l’autre. Du vivant de son mari René Angélil, le couple avait une propriété non loin de là, sur l’île Gagnon. Après sa mort, elle a revendu cette bâtisse aux allures de manoir normand à des promoteurs immobiliers qui envisagent d’en faire un immense complexe hôtelier de luxe. Selon Le Journal de Montréal, les mêmes promoteurs ont le projet, dans le cadre de ces travaux, de démolir la résidence où sa maman Thérèse habitait et où elle est morte, le 17 janvier dernier, à l’âge de 92 ans. La page va définitivement se tourner. C’est certainement violent pour Céline, mais elle sait qu’elle doit faire avec. Désormais, elle doit gérer sa vie sans René. Sans sa mère.

Celle qui l’a guidée depuis sa tendre enfance n’est plus, et la cérémonie qui a suivi le décès s’est déroulée dans la stricte intimité, sans photos ni caméras. Au salon funéraire Alfred Dallaire, l’intimité fut vraiment totale, respectée plus strictement encore que lors des funérailles de son père, Adhémar, en 2003. Sans parler des obsèques en grande pompe de René Angélil en janvier 2016. A la fureur, Céline préfère le calme, le silence, la discrétion. Histoire de se retrouver, d’apprendre à devenir elle-même.

Son aîné René-Charles ne serait pas à ses côtés, Céline le laisse vivre sa première grande histoire d’amour

Membre du très actif fan club de Céline Dion baptisé The Red Heads, Cédric Dupraz n’en est pas plus étonné que ça : « Elle n’a pas pour autant changé de mode de fonctionnement, constate-t-il. Si elle donne beaucoup de sa personne lors d’événements publics – et René Angélil était un personnage public –, elle garde secrète sa vraie intimité. Et, même si on les connaissait, ses parents faisaient partie de cette sphère ultraprivée. »

Céline Dion est au repos, loin des récentes extravagances vestimentaires exposées au vu de tous qu’elle goûte à chacune de ses apparitions. Au repos forcé plutôt. Un redémarrage prévu dès le 16 novembre, à Washington, de sa tournée intitulée « Courage » comme son nouvel album ? On verra bien, rien n’est moins sûr. Son fils René-Charles ? Il se dit qu’il ne l’a pas rejoint au Canada pour les vacances, trop occupé à Las Vegas par ses affaires de cœur. Bref, à 19 ans, René-Charles, qui a une petite copine, a le droit de faire – un peu – ce qu’il veut. Notamment de passer des vacances à sa convenance, loin de sa mère et de ses deux petits frères. Qu’ils en profitent.

Elle a donné son aval à un biopic par Valérie Lemercier, mais ne le regardera pas : “Le passé, c’est vraiment pas son truc !”

En effet, Céline Dion ne va pas tarder a replonger dans le grand bain. Le tintamarre entourant la sortie prochaine du film Aline de Valérie Lemercier, qui incarne également l’héroïne, n’est qu’un des signes annonciateurs. De nouveau, les projecteurs vont être braqués sur sa personne, de ce côté-ci de l’Atlantique. Une rencontre entre la chanteuse et Valérie Lemercier était même prévue en juin dernier, lorsque la star était censée se produire à Paris. Raté. La pandémie est passée par là, tous ses concerts ont été reportés, et les deux artistes sont restées chez elles. Ce n’est que partie remise. A priori, en mars prochain, lorsque la tournée de la chanteuse aura repris et qu’elle viendra chanter en France ( en concert les 19, 20, 23, 24, 26, 27 mars 2021 à l’AccorHotels Arena, à Paris). Valérie Lemercier pourra alors enfin croiser dans les loges et les couloirs de l’AccorHotels Arena celle dont elle met en images la vie dans son film Aline. Le long-métrage, en salles le 18 novembre, ne cache pas son jeu. Sur l’affiche récemment dévoilée, on peut en effet lire : « Une fiction librement inspirée de la vie de Céline Dion ».

La star et ses équipes ont été tenues au courant du projet dès ses prémices. Céline a été super en leur faisant simplement savoir : « Bien sûr, allez-y !, raconte Valérie Michelin, qui s’occupe depuis des années de la carrière de la Québécoise en France. Du vivant de son mari René, ils ont toujours fonctionné ainsi. Elle ne s’est jamais opposée à quoi que ce soit, bien au contraire. Ça n’a pas changé. » Céline Dion a ainsi donné son accord sans chichis. Même si elle ne savait pas vraiment qui était Valérie Lemercier, dans la mesure où elle vit, depuis toujours, en Amérique du Nord. Toujours selon sa manageuse, Valérie Michelin, la chanteuse n’a d’ailleurs pas forcément très envie de revoir son histoire personnelle sur grand écran. « Personne n’en raffolerait, précise-t-elle. Et le passé, c’est vraiment pas son truc ! » Le revers de la médaille, lorsqu’on est une star de l’envergure de Céline Dion. Et qu’on aspire parfois à une vie – presque – normale.

Cet article a été initialement publié dans le magazine Gala n° 1422, en kiosque le 10 septembre 2020.

Source: Lire L’Article Complet