Cédric Jubillar : sa mère veut reprendre « son rôle » de grand-mère et s’occuper de ses petits-enfants

Interviewée dans 100% Radio le mardi 21 septembre, Nadine F., la belle-mère de Delphine Jubillar a évoqué ses petits-enfants et son désir de reprendre sa place de grand-mère auprès d’eux.

Une famille déchirée par un drame. Les enfants du couple Jubillar ont été placés chez leur tante sur décision de justice. Une nouvelle qui a été annoncée après l’incarcération de Cédric Jubillar le 18 juin dernier dans l’enquête sur la disparition de sa femme, Delphine. L’acte juridique a été révélé par Le Parisien le 25 juin. Celui-ci confirme que les deux enfants du couple sont logés chez la soeur ainée de Delphine Jubillar désignée comme « tiers de confiance » pour une durée d’un an renouvelable.

Nadine F, la mère de Cédric Jubillar, a elle aussi réussi à obtenir un droit d’hébergement un week-end sur deux. Interviewée par 100 % Radio le 21 septembre, la mère du suspect a fait savoir qu’elle veut reprendre « son rôle » de grand-mère et s’occuper de ses petits-enfants en se tenant « à l’écart le plus possible de toute cette hystérie. » En parallèle, l’un des frères de l’infirmière disparue a obtenu le droit de garde de ses neveux pour un week-end mensuel. L’organisation actuelle semble convenir aux membres de l’entourage en attendant que l’affaire soit résolue…

La mère de Cédric Jubillar l’accuse puis se rétracte

Le 16 septembre dernier dans l’émission de voyance de la station 100% Radio, la mère de Cédric Jubillar assurait être persuadée de la culpabilité de son fils, soupçonné du meurtre de son épouse, Delphine Jubillar. Un discours qu’elle n’assume plus réellement. À en croire ses propos, la garde à vue, et les éléments avancés par les enquêteurs sont à l’origine de ses doutes. « Avant la garde à vue au mois de juin, j’étais persuadée de l’innocence de mon fils, après la garde à vue et tout ce que m’ont montré les gendarmes, je suis malheureusement persuadée de la culpabilité de mon fils » a expliqué la mère du suspect. Une période vraiment compliquée, en « tant que maman, je vis très mal cette situation. » Son seul souhait aujourd’hui est de « savoir où est le corps de ma belle-fille pour qu’on puisse lui offrir une sépulture décente. »

Crédits photos : facebook

Autour de

Source: Lire L’Article Complet