Cédric Jubillar infidèle à Delphine ? Ces nouveaux éléments qui interpellent

De nouveaux éléments ont été découverts, six mois après la disparition de Delphine Jubillar. Les enquêteurs ont mis la main sur des traces de sang et de sperme sur le pyjama de son époux, Cédric Jubillar.

Nouvelles découvertes dans l’enquête autour de la disparition de Delphine Jubillar. Selon les informations de La Dépêche, mercredi 7 juillet, les trois avocats de Cédric Jubillar, soupçonné d’avoir joué un rôle dans la disparition de son épouse dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines (Tarn), ont passé trois heures entières devant la chambre de l’instruction. Parmi les nouveaux indices au cœur de l’enquête, les gendarmes ont trouvé des traces de sang de l’infirmière de 33 ans et des traces de sperme sur le pyjama de son époux. Ces éléments, la défense les a caractérisés comme une “microtrace de sang sur la manche mélangée à du sperme, qui correspondrait davantage à un rapport sexuel qu’à un crime”.

Des détails jugés “incohérents”

Les avocats de Cédric Jubillar se sont exprimés le 6 juillet dernier sur ces découvertes auprès du Figaro. “L’expertise a démontré que cette goutte de sang était mélangée avec du sperme. Mon client a expliqué que Delphine Jubillar avait dû s’en servir après un rapport”, avait déclaré Me Alexandre Martin. Pour la défense, ce nouvel élément n’est que l’un des nombreux détails “incohérents” présentés par l’accusation contre Cédric Jubillar.

Les traces de sperme retrouvées posent le doute d’une éventuelle relation extraconjugale. Les parents étaient en instance de divorce et “avaient déjà pris contact chacun de leur côté avec des avocats dans ce but, ils s’étaient déjà soumis à l’éventualité d’une résidence alternée pour les enfants“, a expliqué l’un des avocats de Cédric Jubillar, Me Alexandre Martin, dans les colonnes de Midi Libre. Néanmoins, ce dernier a aussi affirmé que le couple “continuait à dormir ensemble” et “continuait à avoir des relations sexuelles”. Le couple “était dans une période, comme cela arrive dans la vie, où les comportements humains ne sont pas tout blancs ou tout noirs”, a terminé l’avocat pénaliste.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias.

Crédits photos : Capture d’écran Facebook

Autour de

Source: Lire L’Article Complet