Cédric Jubillar bientôt libéré de prison ? La justice a rendu sa décision

À la suite de la disparition de sa femme, Cédric Jubillar a été placé en détention provisoire, le 18 juin 2021. Alors que ce dernier avait demandé sa remise en liberté via ses avocats, le lundi 22 novembre 2021, la demande du père de famille a, une nouvelle fois, été rejetée selon les informations du Parisien.

  • Delphine Jubillar

Il y a quelques mois, alors que sonnait la fin de l’été 2021, Cédric Jubillar avait déposé une première demande de remise en liberté. « Il est au quartier d’isolement, où les conditions d’incarcération sont extrêmement difficiles : tout seul en cellule 23 heures sur 24, pas de parloir, pas d’appel téléphonique… Son seul contact est celui de ses avocats. Cédric Jubillar vit évidemment très mal son incarcération », avait alors déclaré Emmanuelle Franck, avocate de l’accusé, lors d’une interview accordée à Femme Actuelle.

Malgré les recherches sans résultat, les enquêteurs ne perdaient pas espoir de retrouver un jour le corps de Delphine Jubillar. La justice avait tranché et avait estimé qu’il y avait assez d’éléments dans le dossier de Cédric Jubillar – inculpé pour homicide volontaire par conjoint – pour justifier son maintien à la maison d’arrêt de Seysses, près de Toulouse. Pourtant, le père de famille était formel. Celui-ci clamait son innocence depuis le début de l’affaire concernant la disparition de sa femme Delphine.

Un goût de déjà-vu

Depuis quelques jours, tous les regards étaient braqués vers Cédric Jubillar. En effet, les avocats de l’accusé avaient déposé une deuxième demande de remise en liberté jugeant la détention provisoire de leur client « abusive » et estimant que la « présomption d’innocence est bafouée ». Et le lundi 22 novembre 2021, la cour d’appel de Toulouse s’est, encore une fois, prononcée à ce sujet. Et une chose est sûre… Cédric Jubillar n’est pas prêt de retrouver ses deux enfants, Louis et Elyah. Selon les informations du Parisien, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Toulouse a, une nouvelle fois, rejetée sa demande de remise en liberté. L’enquête se poursuit et une nouvelle audience a été fixée le 3 décembre 2021. Cédric Jubillar – qui reste présumé innocent jusqu’au dénouement de l’affaire – devra donc être prochainement entendu par les juges d’instruction.

Source: Lire L’Article Complet