“Ce n’était pas le deal” : Emmanuel Macron rembarré par Jean Castex

Qui obtiendra les clés de Matignon ? Alors que la question est sur toutes les lèvres, Emmanuel Macron aurait demandé à Jean Castex de prolonger son bail, en vain, comme l’a rapporté “L’Opinion”.

Pas de retour en arrière possible. Quelques jours avant le scrutin présidentiel, Jean Castex avait annoncé son futur départ : “Après cette réélection, dans les jours qui suivent, comme le veut la tradition, je présenterai ma démission et celle du gouvernement au président de la République”, avait-il indiqué sur les ondes de France Inter, le 19 avril 2022. Et d’ajouter : “Je suis de ceux qui pensent qu’une impulsion nouvelle après la réélection du président doit être trouvée.” Mais l’actuel locataire de l’Élysée aurait demandé à son bras droit de continuer à l’accompagner au moins jusqu’aux élections législatives des 12 et 19 juin, comme l’a rapporté L’Opinion vendredi 29 avril. “Ce n’était pas le deal”, lui aurait rétorqué son Premier ministre, refusant cette proposition.

L’époux de Sandra Ribelaygue aurait d’ailleurs fait savoir qu’il souhaitait plier bagage après les résultats du second tour de la présidentielle. “Le 25 avril, je serai à Prades !”, aurait-il lancé à un proche du président réélu, comme l’ont précisé nos confrères. Comme l’a indiqué Europe 1, vendredi 29 avril, Jean Castex aurait également fait savoir au chef l’État qu’il ne se sentirait pas de diriger ses troupes lors des élections législatives à venir : “Pas une bonne chose, perspective trop éloignée.

>> PHOTOS – Qui sont les figures politiques pressenties pour le poste de Premier ministre ?

Jean Castex pressenti pour un autre poste ?

Emmanuel Macron devra nommer un nouveau Premier ministre avant le 13 mai prochain, date marquant officiellement le début du second quinquennat. Mais le mari de Brigitte Macron pourrait bien solliciter une nouvelle fois Jean Castex pour un autre poste. Comme l’ont laissé entendre nos confrères d’Europe 1, l’ancien maire de Prades (Pyrénées-Orientales) pourrait “se voir confier le ministère de la Justice ou un ‘super portefeuille’ en charge de la réforme des retraites”. Affaire à suivre, donc.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Romain Gaillard / Pool / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet