Catherine Vautrin refoulée de Matignon (et du gouvernement) ? Elle répond aux rumeurs

Pressentie comme Première ministre, Catherine Vautrin a finalement été écartée de Matignon avec la nomination d’Élisabeth Borne. Alors que d’autres rumeurs l’annonçaient au ministère de la Justice, l’ancienne vice-présidente de l’Assemblée nationale a annoncé sur Twitter être « au service des habitants et des élus du Grand Reims ».

Coup dur pour Catherine Vautrin. Alors que son nom a largement circulé dans la quête à la succession de Jean Castex, la présidente du Grand Reims n’a pas été retenue à la tête du gouvernement. Pire encore, à la suite de la nomination d’Élisabeth Borne, le 16 mai, les rumeurs envoyaient Catherine Vautrin au ministère de la Justice ou au ministère de la Santé. La finalité ? Bis-repetita. L’ancienne vice-présidente de l’Assemblée nationale n’a finalement pas fait partie du remaniement du gouvernement annoncé ce vendredi 20 mai. Malgré la désillusion, la femme politique de 61 ans s’est exprimée, quelques heures plus tard, sur Twitter : « On m’a prêté beaucoup de nouvelles responsabilités depuis une semaine : je reste plus que jamais et avec grand bonheur au service des habitants et des élus du @GrandReims #terrain #proximite. »

Alors qu’elle a presque été considérée comme favorite au poste de Premier ministre, un élément crucial aurait changé la donne. « Le point qui ne passait pas et qui crispait tout le monde, c’était son positionnement vis-à-vis du mariage pour tous, c’est certain », a expliqué un membre du gouvernement dans les colonnes de L’Express, ce mardi 17 mai. « C’est inimaginable ! Après Édouard Philippe et Jean Castex, on n’allait pas avoir un troisième Premier ministre de droite, qui plus est zélatrice de la Manif pour tous ! », aurait corroboré un proche d’Emmanuel Macron lors d’un échange avec Le Point. En plus de ces révélations, le timing de l’annonce du nom du Premier ministre a pu jouer un rôle dans la décision finale. En effet, le 17 mai avait lieu la journée de la lutte contre l’homophobie. C’est pourquoi la nomination de Catherine Vautrin aurait pu créer la polémique.

On m’a prêté beaucoup de nouvelles responsabilités depuis une semaine : je reste plus que jamais et avec grand bonheur au service des habitants et des élus du @GrandReims #terrain #proximite

« Enfin une femme à Matignon ! »

Malgré tout, la présidente du Grand Reims est restée optimiste et s’est réjouie de la nomination d’Élisabeth Borne à la succession de Jean Castex. « Enfin une femme à Matignon ! Bravo à Élisabeth Borne et plein succès à la France », a-t-elle écrit dans un tweet, ce lundi 16 mai, qui a ensuite été complété par un communiqué : « Au-delà de la nomination d’une femme près de 30 ans après celle d’Edith Cresson, c’est surtout une femme reconnue pour sa très grande compétence qui va avoir à relever les nombreux défis qui se présentent à notre pays. » Fair-play.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Aurélien Morissard/Panoramic/Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet