Caroline Margeridon choquée : la vedette d’Affaire Conclue se confie sur l’accident dont a été victime son fils

Caroline Margeridon est l’une des figures de l’émission Affaire Conclue. Pourtant, celle-ci n’a pas toujours la vie de rêve qu’elle partage à la télévision. Samedi 13 novembre 2021, dans les colonnes Télé 2 semaines, la chef d’entreprise s’est exprimée sur l’un des drames de sa vie : l’accident dont a été victime son fils, Alexandre.

  • Caroline Margeridon

Entrepreneuse, acheteuse dans l’émission Affaire Conclue sur France 2, influenceuse sur les réseaux sociaux… Caroline Margeridon est une femme aux multiples facettes. Et depuis le 4 novembre 2021, la mère de famille a, également, rajouté une nouvelle corde à son arc. Effectivement, l’amie et l’acolyte de Sophie Davant a sorti un livre Libre aux éditions Plon. Un ouvrage que Caroline Margeridon a dédié à ses enfants. À cette occasion, celle-ci écume les médias pour partager son histoire.

En janvier 2020, la figure emblématique des Puces de Saint-Ouen avait confié que son fils, Alexandre, né de son union avec le jockey Gérald Mossé, avait été victime d’un accident. Et dans une interview accordée à Télé 2 semaines, le samedi 13 novembre 2021, Caroline Margeridon est revenue sur cet événement qui l’a traumatisée. « Deux ans après, cet accident me hante encore. Alexandre déchargeait le coffre de sa voiture quand la personne garée derrière a accéléré au lieu de freiner. Il a eu les ligaments et les tendons des jambes sectionnées. Sans l’intervention d’un ami chirurgien, il ne serait plus de ce monde », a-t-elle déclaré.

Caroline Margeridon : une femme toujours debout

Et malheureusement, ce drame n’a pas été le seul épisode qui a marqué la vie de Caroline Margeridon. En effet, le lundi 15 novembre 2021, dans les colonnes de Télépro, la chef d’entreprise s’est, également, livrée à quelques confidences à propos de son enfance. Cette dernière s’est faite agressée à l’âge de 11 ans. « Je semblais avoir 25 ans. Je me suis vieillie pendant très longtemps, je sortais dans les boîtes de nuit. J’avais une amie qui s’appelait Arlette. Un jour, je me suis fait suivre par une femme, elle s’est jetée sur moi. Arlette l’a prise, elle a mis sa tête dans la cuvette des toilettes et elle a tiré la chasse d’eau ». Depuis, « je ne marche jamais seule dans la rue », a reconnu Caroline Margeridon. Des événements qui l’ont forgée au fil des années…

Source: Lire L’Article Complet