Carla Sarkozy : Inquiétude autour de sa santé !

Hier encore, elle se disait chanceuse, née sous une bonne étoile. Mais aujourd’hui, l’ex-première dame doit affronter courageusement la cruauté de la vie.

Les traits de son visage ne laissent pas de place au doute. La santé de Carla Sarkozy est désormais un souci pour elle et pour ses proches. Pour tenter d’éviter le pire, la jolie quinquagénaire est contrainte de faire attention à tout sous peine de voir son corps décliner dangereusement.

De nombreux signes l’inquiètent et inquiètent ses proches. Ne voulant rien cacher à ses admirateurs, l’épouse de Nicolas Sarkozy en a fait l’aveu en des termes troublants. Les mots sont durs, sans détour. À nos collègues du magazine Elle, la chanteuse lâche : « J’attends le couperet. » Elle décline ensuite la longue liste de contraintes auxquelles Carla Sarkozy elle doit se soumettre si elle veut grappiller quelques années de vie.

Parce que, selon les spécialistes, l’hygiène de vie est primordiale, elle a mis fin à tout excès, qui pourrait s’avérer par trop dangereux pour son organisme : « Je suis sobre. Je consomme très peu d’alcool, car, sinon, je peux boire comme un marin irlandais ! No limit ! Si la question de la santé ne se posait pas, je ne vivrais pas dans cette folle sobriété. »

Mais cette abstinence ne suffit pas. Elle doit également s’adonner à des exercices deux heures par jour, notamment du cardio. Cela lui permet de prendre soin de son coeur, de prévenir les maladies cardiovasculaires, de fortifier ses artères et de réduire considérablement le risque d’hypertension artérielle et d’infarctus. Le régime physique implacable auquel elle s’astreint est pour elle difficile à suivre, mais elle ne veut pas s’en écarter.

Tel est le prix à payer pour ne pas mettre sa santé en danger ! Toutes ces précautions ne la protègent pas pour autant de tous les risques. Le 16 octobre, Carla était au plus mal. Postant une photo d’elle sur Instagram, elle avait beaucoup inquiété ses proches et ses fans : le teint pâle, les yeux fatigués, elle semblait très affaiblie. De ce que l’on sait, il s’agirait d’une infection des voies respiratoires, finalement diagnostiquée sans gravité. Mais elle a tiré la sonnette l’alarme. À la suite de cet événement, quelques-uns de nos consultants l’ont noté : le système immunitaire de Carla Sarkozy semble s’être affaibli avec les années.

Un médecin nous explique : « À près de 55 ans, son système immunitaire perd sa capacité à faire la distinction entre les substances endogènes et exogènes, autrement dit, le corps de Carla se montre moins efficace dans sa réaction face aux maladies. » L’amour de Nicolas l’aide évidemment à  surmonter ce moment difficile. « C’est l’homme le plus rassurant que j’aie trouvé . » Ils vieillissent ensemble, mais pour elle qui fut mannequin, le vieillissement cellulaire semble plus difficile à accepter.

Carla en a conscience : « Le temps qui passe est une désolation », s’exclame-t-elle. Songeant aux effets du temps sur son physique, elle regarde en arrière : « En tout cas, plus le temps passe, plus j’ai conscience d’avoir été gâtée. Je suis veinarde, j’ai une bonne étoile, même si je sais bien que personne ne peut échapper à la vieillesse, à la maladie et à la mort. » La mort, le mot est lâché. Carla s’est mise à la regarder en face. Elle sait que c’est l’inéluctable, et pour ne pas trop craindre ce moment, elle a adopté une forme de mysticisme : « J’ai complètement changé mon rapport à la mort. Longtemps, j’ai été confusément mystique et croyante, mais je ne tablais pas sur l’après. Désormais, je mise beaucoup sur l’après ! J’y crois à fond ! Ça me rassure de me dire que la partie difficile, c’est maintenant. La vie est cruelle, féroce. La suite devrait être plus douce. »

Des propos plutôt paradoxaux pour celle qui admet avoir eu une belle vie et qui reflèteraient pourtant suffisamment sa peur qu’un jour tout cela s’arrête.

JEAN MARC

Source: Lire L’Article Complet