Camille Combal omniprésent sur TF1 : comment prend-il soin sa vie amoureuse ?

Avec pas moins de sept programmes diffusés sur TF1, Camille Combal est certainement l’animateur le plus présent dans le paysage audiovisuel français. Une hyperactivité que ce bourreau de travail arrive cependant à concilier avec sa vie intime, comme il le raconte dans les colonnes de TéléStar.

Camille Combal

Depuis son arrivée sur TF1 en 2018, Camille Combal s’est rapidement imposé comme l’un des animateurs phares de la première chaîne. Après six saisons passées sur D8 devenue entre temps C8, le presque quadragénaire s’est tout d’abord illustré en remplaçant Sandrine Quétier à la présentation de Danse avec les stars aux côtés de Karine Ferri. Séduites par son dynamisme et sa personnalité, les huiles de TF1 lui confient alors les rênes de Qui veut gagner des millions ?, puis de Mask Singer. Suivront rapidement La Grande Incruste et Une famille en or en 2020 et enfin Marble Mania et Camille & Images en 2021. Une omniprésence qui ne fait d’ailleurs pas que des heureux…

« Je fais attention »

Comment fait donc l’animateur pour se dépatouiller de toutes ses obligations : « C’est pour cela que j’ai arrêté la radio. D’autant que ces projets nous prennent beaucoup de temps. On est une petite équipe familiale, confie-t-il dans les colonnes de TéléStar. Toutes nos émissions sont roulées sous l’aisselle, réfléchies. Par exemple, on a dessiné nous-mêmes le décor de Camille & Images qu’on souhaitait à la manière de Ricky ou la Belle vie. J’essaie de bien faire les choses, c’est le plus important pour moi. Je mets tout ce que je peux en temps, en énergie, en capacité. Je me mets la pression pour ne pas décevoir, pour surprendre, pour mettre ma patte. Avec mon niveau d’implication, animer davantage d’émissions est impossible, même si je ne suis pas encore arrivé à 10% de mes rêves. Il y a tellement d’autres genres que j’ai envie de tester. »

Une insatiable envie qui pourrait éventuellement avoir des conséquences sur sa vie privée. Heureusement, ce dernier semble prendre les choses au sérieux et se préserver de tout isolement : « Je fais attention. Je passe beaucoup de temps avec mes proches, avec mes amis. J’essaie de faire au mieux, malgré les périodes plus intenses. Mes parents étaient restaurateurs. Ils ont réussi à ce qu’on ne soit pas trop dégénérés avec mon frère, ils sont toujours mariés et travaillaient peut-être bien plus que moi aujourd’hui ». C’est Madame qui devrait être contente !

Source: Lire L’Article Complet