Bruno Le Maire a-t-il fait « un chantage à la démission » ? Olivier Véran répond à la rumeur

Invité ce jeudi 20 octobre dans la matinale de LCI, Olivier Véran a réagi au coup de colère de Bruno Le Maire qui aurait menacé de démissionner de son poste de ministre de l’Économie.

« Si on veut une fiscalité plus lourde, ce sera sans moi ! », aurait scandé Bruno Le Maire lundi 17 octobre aux députés de la majorité. Une déclaration à laquelle Olivier Véran a été invité à réagir ce jeudi 20 octobre sur le plateau de la matinale de LCI. « Écoutez, Bruno Le Maire ne fait pas de chantage, il affirme des principes qui sont les principes de notre majorité, qui est de dire on a aujourd’hui un dispositif, on a mis en place des réformes, on s’était engagés il y a cinq ans devant les Français à faire baisser le chômage, et on leur a dit “Faites-nous confiance” », a expliqué le porte-parole du gouvernement. « Peut-être qu’il y a des mesures qui piquent, peut-être qu’il y a des mesures qu’on n’aurait pas prises, mais si on les fait, on s’inscrit dans l’économie de marché, qu’on cherche évidemment à réguler dans ses excès. Mais tout ce que l’on cherche à faire, c’est de faire de la France un pays dans lequel les gens puissent venir installer des usines en confiance. (…) On prépare aussi la France de dans dix ans », a-t-il martelé.

Selon nos confrères du Canard Enchaîné, Bruno Le Maire a poussé un coup de gueule en découvrant que certains députés de l’aile gauche de la majorité auraient voté, comme des membres de la NUPES et du RN, en faveur d’un amendement qui vise à taxer les superprofits, dans le vote du Budget. « Vous décidez d’augmenter les impôts sur les dividendes ou sur les profits, c’est votre droit », leur aurait-il indiqué lundi 17 octobre, durant une réunion sur le vote du Budget. « Mais vous changez votre ligne politique, donc vous changerez aussi de ministre des Finances. Je vous le dis, taxer les dividendes, ce sera sans moi » aurait-il déclaré.

⋙ Bruno le Maire : la victoire en duo avec son épouse Pauline

Bruno Le Maire, en route pour 2027 ?

Si certains murmurent qu’Emmanuel Macron préparerait déjà un éventuel troisième mandat présidentiel pour 2032, ses lieutenants se tiennent en tout cas prêts à prendre sa succession en 2027. Et parmi les noms qui circulent régulièrement, celui de Bruno Le Maire. Le ministre de l’Économie serait d’ailleurs le « chouchou » de l’Élysée. « L’objectif du président serait de faire élire à l’Élysée Bruno Le Maire, qui est d’ailleurs le chouchou du couple présidentiel, pour mieux revenir en 2032 », aurait affirmé un proche du chef de l’État à nos confrères de la Tribune.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : LCI

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • Emmanuel Macron

  • Bruno Le Maire

  • Olivier Véran

Autour de

Source: Lire L’Article Complet