Britney Spears : ses fans accusent son père Jamie d’abus sur sa personne, il sort du silence

Britney Spears va-t-elle rester sous la tutelle de son père Jamie Spears ? Cette éventualité, les fans de la chanteuse n’en veulent pas. Ils accusent le géniteur de la star de profiter via ce statut de sa fortune, ce que le principal intéressé ne laisse pas passer.

Britney Spears

Voilà maintenant plusieurs semaines que le comportement de Britney Spears inquiète. La chanteuse souffre de bipolarité. Ce qui lui a valu d’être placée sous tutelle en 2008. Et ce n’est autre que son père Jamie Spears qui fut désigné tuteur légal. Il contrôle ainsi la vie de la star de 38 ans, sa fortune tout particulièrement. Si pour l’heure, il est remplacé pour des raisons de santé, il se pourrait que cette tutelle soit prolongée le 19 août prochain, date de la réévaluation du statut par la justice américaine. C’est là que les fans de Britney Spears entrent en scène. En vue de l’audience à venir, les multiples soutiens de la maman de Sean et Jayden James se sont mobilisés sur les réseaux sociaux sous le hashtag #FreeBritney (« Libérez Britney » ndlr). Leur but ? Alerter les autorités sur les véritables intentions de Jamie Spears qu’ils accusent d’abuser de la fortune de sa fille.

Une décision livrée le 19 août

Après des années de silence face à ses détracteurs, Jamie Spears en est sorti dans les colonnes du New York Post, dont Page Six relate les propos. Et il ne mâche pas ses mots concernant « tous ces théoriciens complotistes » : « [Ils] ne savent rien. Le monde n’a aucune idée, indique-t-il. C’est à la cour de Californie de décider de ce qui est le mieux pour ma fille. Ça ne concerne personne d’autre ». Il regrette véritablement l’attitude et la véracité des propos de ces fans : « Nous sommes traqués et menacés de mort, c’est horrible. Nous ne voulons pas de ce genre de fans » a-t-il indiqué. Il a également démenti toute intention de voler la chanteuse : « Je dois déclarer chaque année au tribunal chaque centime dépensé. Comment diable pourrais-je voler quelque chose ? » Mais ce n’est pas le seul détail qui rend, selon lui, impossible le fait d’escroquer Britney Spears : « J’aime ma fille. J’aime tous mes enfants. Mais c’est notre affaire. C’est privé ». Des mots qui ne suffiront pas à calmer les fervents protecteurs de l’interprète de Toxic

Source: Lire L’Article Complet