Bernard Tapie sur TF1 "fier" et "gavé de rien", Cancer "au cerveau", "Mauvais sang"…

Bernard Tapie a poussé un coup de gueule sur le vaccin, sur le plateau du JT de TF1. L’homme d’affaires, qui a la rage de vivre, s’est confié sur son combat contre son double cancer, le nouveau film dans lequel il devrait tourner et l’agression et le cambriolage dont il a été victime…

Bernard Tapie : son parcours du combattant face à la maladie

Mais c’est un autre enfer, malheureusement bien plus durable, qu’il vit au quotidien. Atteint d’un double cancer de l’estomac et de l’œsophage, l’ancien patron d’Adidas croit savoir pourquoi son état de santé est critique.

Quand j’ai appris que j’avais un cancer, je n’ai pas compris. Je ne fumais pas, je ne buvais pas… J’avais juste quelques emmerdes avec le Crédit lyonnais. Vous connaissez le dicton populaire : ‘Il ne faut pas se faire de mauvais sang‘ ? Eh ben voilà… Je me suis fait beaucoup de mauvais sang“, a-t-il estimé.

“Mon médecin n’est pas tombé sur un mec facile”

Bernard Tapie a également tenu à remercier chaleureusement le médecin qui le traite: “On est dans une épreuve. J’ai l’œsophage, l’estomac, les poumons, les reins et maintenant le cerveau… Il faut reconnaître qu’il n’est pas tombé sur un mec facile. Mais on va essayer“.

La situation est difficile. Pour autant, l’ancien acteur reste combatif et plein d’espoir: “La médecine va à une vitesse incroyable. Nous avons découvert le vaccin en seulement un an alors qu’il faut habituellement 10 ou 15 ans. Celui qui est atteint aujourd’hui d’un cancer dit mortel à court terme, eh bien ce n’est pas sûr. Donc, il faut continuer à se battre“.

“Moments de déprime” et espoir infaillible

J’essaie d’être heureux dans la vie et de rendre heureux ceux qui vivent avec moi. Je ne suis pas un surhomme, je suis comme tout le monde, il y a des moments de déprime, de souffrance“, a-t-il poursuivi.

Et de préciser: “Mais la différence, c’est que lorsque je suis très mal et que j’appelle Gilles Bouleau pour lui dire: ‘On ne peut pas reporter l’interview ?’ Et qu’on me répond: ‘Ce n’est pas possible, on a tout mis en place’. Je dis : ‘Okay, j’arrive et puis je suis content d’être là‘”.

  • Bernard Tapie raconte violence inouïe et dessous du drame

    Bernard et Dominique Tapie ont vécu la nuit la plus longue de leur vie. Cambriolés et agressés dans leur résidence, les époux ont le visage tuméfié. Leurs enfants ont appris l'horreur à la télé et le Président Macron a pris une initiative "bienveillante". Comment les cambrioleurs ont-ils pu pénétrer au domicile ? Quel a été leur butin ? Pourquoi la gardienne ne s'est-elle pas inquiétée ? Bernard Tapie brise le silence…

Son coup de gueule sur le vaccin

Bernard Tapie a également poussé un coup de gueule contre les anti-vaccins, sur le plateau de TF1:

Si tu te vaccines pas et que tu en crèves, c’est toi qui l’a choisi. Mais là, tu fais crever les autres. Tant qu’on n’aura pas un nombre de vaccinés qui permettra d’enrayer la pandémie, on fera mourir les autres“.

Bientôt un nouveau film ?

Mourir, lui n’en a pas l’intention. Du moins, pas maintenant. Bernard Tapie nourrit même l’espoir de tourner à nouveau prochainement: “Tout a encore de l’importance, je suis gavé de rien. Et si demain j’ai encore de la voix, pour la confidence, Lelouch m’attend avec ses caméras. Il veut faire un dernier film avec moi. Et je suis fou de bonheur parce que dans ce film, il y a des mecs et des femmes exceptionnels”. 

Newsletter

Les informations recueillies sont destinées à CCM Benchmark Group pour vous assurer l’envoi de votre newsletter.

Elles seront également utilisées sous réserve des options souscrites, à des fins de ciblage publicitaire.

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Vous pouvez également à tout moment revoir vos options en matière de ciblage. En savoir plus sur notre politique de confidentialité.

Voir un exemple

Et de conclure: “Vous savez ce qui me rend très fier ? M. Delon vient de faire un film dans lequel il dit : ‘J’ai trois idoles : Bernard Arnault, Belmondo et Tapie’. Et vous me demandez si j’ai envie de partir ? Mais enfin, la vie est belle!”.

Source: Lire L’Article Complet