Bernard Tapie : Cet énorme secret qu'il a longtemps gardé et qu'il vient de révéler

L’homme d’affaires vient de lever le voile sur un secret qu’il avait pour le moment bien caché…

Ce jeudi 3 juin, Bernard Tapie fait la couverture de Paris Match. Avec nos confrères, l’ancien président de l’Olympique de Marseille évoque ses problèmes de santé qui sont très tenaces. “Son état est très préoccupant, les chances statistiques sont épouvantables, mais mon père est un homme hors normes qui déjoue les pronostics”, a déclaré l’un de ses fils, Laurent. Celui qui se bat contre un double cancer de l’estomac et de l’œsophage depuis plus de deux ans a récemment été atteint de nouvelles tumeurs. “Une tumeur au cerveau soignée par radiothérapie, deux dans les reins soignées par cryogénie, dans l’abdomen, sous la peau, bref un peu partout”, a précisé son fils à BFMTV.

Dans ce même magazine, nos confrères ont cité des extraits du livre Bernard Tapie : leçons de vie, de mort et d’amour, écrit par le journaliste Franz-Olivier Giesbert, dont la sortie est prévue le 10 juin. Dans cet ouvrage, l’ex-homme politique a révélé l’existence de Zora, une petite fille de quinze ans, atteinte d’un cancer du poumon, qu’il a élevée comme sa fille sur les derniers mois de sa vie en 1986…

Elle faisait partie de la famille

Cette dernière lui avait envoyé une lettre et une photo en espérant qu’elle soit dédicacée. “Elle souffrait d’un cancer du poumon et laissait entendre que ça n’allait pas fort”, a écrit l’auteur. Touché par cette histoire, le couple Tapie était alors allé lui rendre visite à l’hôpital de Boulogne, où elle était placée en soins palliatifs. “Grâce à l’information que m’avait donnée Laurent, j’ai pu faire parler son père qui m’a raconté : ‘En sortant, on était émus aux larmes, ma femme et moi. Dans son lit, on aurait dit une petite gazelle toute fragile. Elle était complètement chauve. Quand, après la visite, on avait demandé aux médecins combien de temps ils lui donnaient à vivre, ils avaient répondu : ‘Trois ou quatre mois, pas plus.’ Sa famille étant restée à Troyes où elle vivait dans une sorte de bidonville, Zora était seule à l’hôpital. On a décidé, avec l’accord de ses parents, de la prendre chez nous'”. Par la suite, il l’a confiée à un spécialiste pour qu’il stoppe sa chimiothérapie et lui offre un traitement avec des plantes. Ce qui lui a permis de vivre un an et demi de plus. L’occasion pour l’adolescente de devenir un membre à part entière de la famille Tapie.

 

À voir également : Bernard Tapie : Pascal Praud annonce qu’il serait atteint par deux nouvelles tumeurs au cerveau et aux reins

La Rédaction

Source: Lire L’Article Complet