Benjamin Griveaux se retire de la course à la mairie de Paris

Benjamin Griveaux a pris une grande décision. Après avoir convoqué ses équipes pour ce qui ressemble à une réunion de crise, le fidèle collaborateur d’Emmanuel Macron se retirerait de la course à la mairie de Paris, selon CNews.

Benjamin Griveaux a réuni ses équipes en urgence. Dans la soirée de ce jeudi 13 février, une vidéo compromettante, qui lui est attribuée mais non authentifiée, a été diffusée sur les réseaux sociaux. Des images auxquelles ni le protégé d’Emmanuel Macron, ni son entourage n’ont encore réagi. Pour le moment, l’homme politique de 42 ans préfère miser sur la carte de la discrétion, comme le révèle RTL. Le mari de Julia Minkowski a ainsi annulé tous ses déplacements de la journée.”Ce vendredi matin, il devait être l’invité de RTL mais a annulé sa venue. Il a également annulé sa participation à plusieurs rendez-vous médias et surtout une réunion publique prévue à 8h30, qui devait être retransmise sur les réseaux sociaux. À la place, Benjamin Griveaux a convié son équipe de campagne dans son QG à 9 heures, pour ce qui ressemble à une réunion de crise”, affirme la célèbre station de radio. Pourtant, un gros bouleversement vient déjà d’avoir lieu.

Benjamin Griveaux renonce à sa conquête de la mairie de Paris

Selon les informations de CNews, Benjamin Griveaux se retirerait de la course à la mairie de Paris. Pour le moment, la chaîne de télévision est la seule à avoir donné cette information, même si plusieurs journalistes l’ont déjà relayée sur les réseaux sociaux. Un nouveau coup dur pour la République en Marche, qui va devoir se trouver un nouveau candidat si cela est avéré. Selon son entourage, le père de trois enfants avait décidé de “fendre l’armure” ces derniers mois. En meeting, il avait même assuré vouloir évoquer “ses angoisses et ses échecs.” C’est pourtant pour son combat contre les punaises de lit qu’il avait surtout fait parler de lui. Au détour d’une interview pour 20 Minutes, il s’était longuement épanché sur ce fléau qui touche plus de 100 000 sites en Île-de-France et dont il avait lui-même été victime. Un sujet qui lui tenait à cœur, mais qui lui paraît probablement très futile tout à coup…

Source: Lire L’Article Complet