Benjamin Biolay, son coup de gueule contre le « snobisme » : « Je trouve ça très con »

Dans les colonnes de Télé 7 Jours, ce lundi 5 septembre, Benjamin Biolay a évoqué son besoin de se diversifier d’un point de vue artistique, en déplorant le snobisme auquel il a pu être confronté au cours de sa carrière.

Le 9 septembre prochain, Benjamin Biolay sortira son dixième album, baptisé Saint-Clair. Pour l’occasion, l’auteur-compositeur de 49 ans a accordé une interview à Télé 7 Jours. Dans les colonnes de nos confrères, ce lundi 5 septembre, il a fait des confidences sur le duo qu’il a réalisé avec Clara Luciani, qui est une artiste qu’il admire énormément, sur son prochain concert à La Cigale, sur sa tournée, qui est prévue pour le printemps 2023, mais aussi parlé de sa carrière de comédien.

Ne se fermant pas la moindre porte et étant décidé à sortir de la boîte dans laquelle certains aimeraient l’emprisonner, Benjamin Biolay a fait part de sa fierté d’avoir travaillé avec de nombreux cinéastes : « Je me dis que je suis gâté. » Pour résumer sa volonté de se diversifier professionnellement, le chanteur et acteur, que l’on a pu voir dans Les Apparences de Marc Fitoussi, au côté de Karin Viard, a déclaré : « Tourner des téléfilms, participer à la ‘Nouvelle Star’, sur M6, en tant que juré, ça reste aussi d’excellents souvenirs. J’aime toucher à tout et ne suis réfractaire à rien. » D’ailleurs, s’il y a bien quelque chose qu’il ne supporte pas, c’est qu’on ne comprenne pas son besoin de tenter sans cesse de nouvelles expériences, comme il l’a expliqué : « J’ai toujours combattu le snobisme, et l’histoire m’a donné raison. »

Découvrez les femmes qui ont partagé la vie de Benjamin Biolay

Le talent, plus fort que tout le reste

Donnant des exemples pour illustrer ses propos, Benjamin Biolay a affirmé, avec amusement : « En 2000, on me félicitait pour l’album d’Henri Salvador [Chambre avec vue, coécrit avec Kerenn Ann, NDLR], mais pas pour celui d’Isabelle Boulay [Mieux qu’ici-bas]. Vouloir mettre des gens dans des cases, je trouve ça très con. » Pour faire taire les mauvaises langues qui aimeraient le voir se cantonner à un seul domaine artistique, il a conclu, fermement : « Le talent ne choisit pas son camp. »

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : OLIVIER BORDE / BESTIMAGE

A propos de


  1. Benjamin Biolay

Autour de

Source: Lire L’Article Complet